Que veut dire « c’est quoi les bails ? » ?

Nous sommes peut-être passés en 2019 mais la problématique reste la même. Il y a toujours des mots qu’on ne comprend pas. Souvenez-vous au repas de famille de Noël quand Tata Huguette vous a interpellé pour vous demander « mon chéri, qu’est-ce que c’est que la michto ?« . Vous vous rappelez de ce moment de gêne ? Vous souhaitez devenir Tata Huguette ? Alors si comme je l’espère votre réponse est « non« , venez découvrir la signification d’une nouvelle expression. Aujourd’hui, on se penche sur « c’est quoi les bails ?« .

D’où vient l’expression « c’est quoi les bails ? » ?

Si jamais vous vous posiez déjà la question « Hey mais y’aurait pas une faute d’orthographe« , vous avez raison. Le pluriel de « bails » est normalement « baux ». Toutefois cette expression se libère de la contrainte des accords et puis de toute façon « c’est quoi les baux ? » c’est pas très beau. Ensuite, cette petite phrase n’a aucun rapport avec le bail en tant que contrat de location. En tout cas, aucun rapport direct puisque selon le Dictionnaire de la Zone, cette autre utilisation du mot « bail » serait un simple détournement de son sens premier.

 

A part cette possibilité, il n’y a pas d’autres informations sur l’origine de l’expression à se mettre sous la dent. Certains pensent que cela vient de l’ancien français « bailler » (donner, livrer) et d’autres pensent qu’il s’agit d’un dérivé du mot créole « bagay » qui a un sens similaire à cette nouvelle utilisation de « bail. »

 

Comment bien utiliser « c’est quoi les bails ? »

Concernant sa signification, elle est plutôt simple. Demander à quelqu’un « c’est quoi les bails ? » c’est en général pour inciter cette personne à nous raconter une histoire ou un événement plus en détails. Une sorte d’équivalent à « que se passe-t-il ? » Petite mise en situation :

 

Vous vous appelez Paul et vous êtes dans la cour du lycée. De l’autre côté de la cour, vous apercevez Jérémy votre meilleur ami. Sauf qu’il n’est pas seul puisqu’il est assis avec Clara. Au début vous pensez les rejoindre mais après avoir fait à peine deux pas, vous les voyez s’embrasser. Etonné, vous faites demi-tour et vous les laissez tranquille. Vous attendez le prochain cours avec votre pote et là vous lui demandez : « mec, je t’ai vu avec Clara tout à l’heure, c’est quoi les bails ? Vous êtes en couple ? »

Autre possibilité : quelques mois plus tard, vous êtes à une soirée à laquelle Jérémy et Clara sont également présents. A un moment pendant la soirée, vous les voyez s’engueuler. Alors dès que votre ami est seul, vous pouvez gentiment  lui poser cette question : « c’était tendu tout à l’heure avec Clara, c’était quoi les bails ? »

 

Si vous préférez les exemples musicaux, voilà ce que disait un membre de la Sexion d’Assaut dans le titre « Non coupable » en s’adressant à un autre membre du groupe : « Oh Lefa, wesh c’est quoi les bails, t’es là, t’es dans ton coin, t’es calme, c’est quoi ? »

Ou encore Niska qui, dans le morceau « W.L.G », interpellait ses amis ainsi : « Wesh le gang, wesh c’est quoi les bails ? »

 

>> A lire aussi : Que veut dire « deter » ?

 

On peut aussi utiliser « bails » tout seul

Vous l’aurez compris, cette expression peut être utilisée un peu à toutes les sauces. De plus le mot « bail » lui-même est utilisé dans plein de contextes différents. Toujours selon le Dictionnaire de la Zone, c’est un mot de substitution permettant de désigner une chose sans la nommer.

 

Par exemple, vous n’avez encore rien de prévu pour samedi soir alors vous allez demander à vos amis « t’aurais pas un bail pour ce soir ? » pour savoir s’ils ont des plans ou non pour la soirée. Ou vous pouvez aussi l’utiliser en disant « viens voir, j’ai un bail à te raconter » pour lui signifier simplement que vous avez une histoire à lui raconter. On a également « je me suis lancé dans un nouveau bail depuis quelques semaines, j’espère que ça va durer » pour expliquer que vous avez commencé votre affaire ou obtenu un nouveau job. On peut même « espérer qu’il se passe un bail » avec bae, quand vous avez des envies un peu intimes.

En tout cas on espère qu’en 2019, il ne vous arrivera aucun mauvais bail à vous et vos proches. Et que vous finirez par comprendre tous les bails des jeunes, même si cela risque d’être une mission compliquée.

En savoir plus sur : - -

Publié par Axel le 05 Août 2019
0