Une université met une tombe vide à disposition de ses étudiants pour les aider relativiser en périodes de stress

À l’Université Radboud de Nimègue, aux Pays-Bas, les étudiants peuvent se détendre et prendre quelques minutes pour méditer sur leur propre sort en s’allongeant dans une tombe vide. La « tombe de purification » a été creusée pour aider les étudiants à réfléchir à la futilité de leur existence, comme vous pouvez le voir dans la vidéo.

> À lire aussi : Émouvant : voici pourquoi ce chien reste sur la tombe de son maître ! (vidéo)

Une tombe a été creusée dans le campus d’une université aux Pays-Bas

Tous ceux qui sont passés par-là en restent traumatisés pendant toute leur vie. Les examens à l’université ont été pendant plusieurs années au centre des préoccupations de notre vie. La préparation aux examens, les révisions, les nuits blanches à travailler, les projets à terminer, peuvent conduire au burnout. Une université néerlandaise a trouvé un moyen un peu particulier de faire comprendre à ses étudiants qu’il est parfois nécessaire de relativiser. Près de la chapelle du campus, une tombe a été creusée dans la terre. Au fond de la tombe, a été étendu un linge et un oreiller, permettant aux étudiants de venir se coucher.

> À lire aussi : Enterré vivant, ce pauvre chien a pu être sauvé grâce à son collier GPS !

Il faut s’inscrire sur une liste d’attente pour se ressourcer au fond de la tombe

Rapidement, la tombe est devenue très populaire dans le campus. Il faut à présent s’inscrire sur une liste pour réserver son créneau de méditation. « Moi et mes colocs on voulait y aller la semaine dernière et déjà la semaine d’avant, mais il y a une liste d’attente tellement c’est populaire. Donc on n’a pas encore eu la chance d’y aller », explique une étudiante interrogée sur le campus. C’est John Hacking, l’un des membres du personnel qui travaille dans la chapelle de l’école qui a eu l’idée de creuser cette tombe profonde de 2 mètres. « La fin de la vie, la mort, est tabou, difficile pour des étudiants. La mort est un sujet difficile à aborder quand vous avez 18, 19, 20 ans. » En permettant aux étudiants de méditer dans la tombe, John Jacking espère qu’ils réfléchiront à leur propre existence et relativiseront quant aux difficultés qu’ils rencontrent dans la vie de tous les jours, qui ne sont rien à l’échelle de toute une vie. Le projet porte le nom latin de « Memento mori », « souviens-toi que tu mourras », en français. La tombe peut être réservée pour minimum 30 minutes et maximum 3 heures par séance.

> À lire aussi : Pour booster ses élèves avant un examen, cette enseignante a eu une idée géniale : écrire des mots d’encouragement sur leurs tables !

Crédits : Ruptly

En savoir plus sur : - - - - - - - -

Publié par Nicolas F le 12 Nov 2019
0