« Si tu pèse plus lourd que ton copain, tu es trop grosse », le message body positive de cette jeune femme est magnifique

 

Mettre fin au body shaming

Il y a un an déjà, nous vous parlions de Megan Jayne Crabbe. La jeune femme, qui porte fièrement ses rondeurs, poste très régulièrement des photos d’elle sur Instagram. Et ses messages reflètent parfaitement ceux du body positive, un mouvement qui nous incite à nous accepter et à nous aimer tel qu’on est. Une façon comme une autre de lutter contre le body shaming omniprésent dans la société actuelle. Tous les corps sont inspectés au crible, détaillés, jugés, critiqués… La jeune femme, qui a vaincu l’anorexie, a longtemps pensé qu’elle n’était pas digne d’amour. Aujourd’hui, elle revient d’ailleurs avec un message poignant, qui nous montre bien à quel point les préjugés peuvent être coriaces. Mais surtout, qu’ils commencent, de façon consciente ou pas, dès le plus jeune âge. Elle a récemment posté une photo d’elle et de son petit-ami, qui est plus mince qu’elle. Voici son message body positive :

message body positive

Un très joli message d'acceptation de soi

"Si vous êtes plus lourde que votre petit-ami, vous êtes trop grosse. C’est quelque chose que j’ai appris alors que nous n’étions que des enfants, avant même que l’on ait été au contact du moindre garçon. Je ne sais pas d’où ça vient, la télé, les magazines, les conversations qu’on surprend ? – mais c’est un fait. Les jolies femmes étaient légères et gracieuses, alors que les hommes étaient forts et solides. Comme ça, vos copains pouvaient vous soulever et vous faire tourner dans les airs, vous, sa princesse légère comme une plume. En grandissant, cette image est devenue l’une des raisons supplémentaires qui m’a convaincue que mon corps me rendait indésirable. Et cette image ne blesse pas que les femmes, mais également les hommes, qui n’arrivent pas à atteindre cette force et cette solidité qu’on attend d’eux.

 

Ça fait mal à tout ceux qui ne représentent pas la binarité de genre, qui ne rentrent pas dans les petites cases dans lesquelles la société veut nous placer. Cela blesse les « queer » qui subissent au quotidien les images d’hétéronormativité (ndlr = pensée qui considère l’hétérosexualité comme la norme). Cela nous blesse tous, l’idée de se dire que seuls certains corps méritent d’être aimés. Vous savez quoi ? La vérité est que chacun d’entre nous mérite d’être aimé. Que nos corps soient plus minces, forts, doux, plus grands ou plus petits que ceux de nos conjoint(e)s. Que nous pensions être digne d’amour ou non. Nous le sommes déjà. Ce qui signifie que vous l’êtes aussi."

Crédit photo / photo à la une : @bodyposipanda

 
LES VIDEOS A NE PAS RATER
Charlene - le 19 Mai 2017
 
0