Vous pourriez recevoir un appel d’un ministre français dans les prochains jours et ce n’est pas une blague !

 

À quelques jours des élections européennes, les ministres ont reçu pour mission d’appeler les électeurs français pour les mobiliser à voter La République en Marche.

Franck Riester, Marlène Schiappa ou encore Jean-Yves le Drian pourront devenir vos nouveaux contacts sur votre téléphone ! À trois jours des élections européennes, LREM, parti politique d’Emmanuel Macron, voit l’étau se resserrer avec le groupe de Marine Le Pen, RN.

Crédité de 23,5% des intentions de votes selon plusieurs sondages, le parti du chef de l’Etat n’a plus que quelques jours pour mobiliser ses troupes et convaincre le plus grand nombre d’électeurs. Pour cette occasion, LREM a décidé d’adopter une méthode quelque peu surprenante.

>>> À lire en plus: Une chaîne TV de l’Alabama censure un dessin animé montrant un mariage gay

« Cela peut créer un effet de surprise, si en décrochant les gens entendent ‘Bonjour, c’est le ou la ministre’ »

Ce jeudi 23 mai, les membres du gouvernement ont reçu pour instruction d’appeler les concitoyens et de les mobiliser pour qu’ils votent LREM en vue des élections européennes de dimanche. Après le collage ou le tractage, l’opération de « phoning » est très souvent utilisée dans tous les partis politiques au moment des campagnes électorales: cela consiste à prendre l’annuaire, appeler un français ou une française au hasard et l’inciter à voter pour le parti en question.

Ce travail est en général réalisé par les militants mais cette fois-ci, LREM fait fort. Un ministre pourra vous appeler: « Cela peut créer un effet de surprise, si en décrochant les gens entendent ‘Bonjour, c’est le ou la ministre » espère-t-on au QG de La République en Marche, selon le Parisien.

Toujours d’après le quotidien, « les ministres sont mis sous une pression « phénoménale » par Emmanuel Macron et ils souhaiteraient faire la démonstration de leur implication dans la campagne » chuchote un conseiller, dans les colonnes du journal. Soit l’opération de la dernière chance.

>>> À lire en plus: Loiret: pour éviter la fermeture d’une école, un maire veut distribuer…du viagra !

À trois jours du scrutin, Marine Le Pen légèrement en tête et Emmanuel Macron en seconde place

La politique peut être parfois cruelle. En tête pendant plusieurs mois, la République en Marche vient de se retrouver à la seconde place dans les intentions de vote de plusieurs sondages, pour les élections européennes. Selon un sondage Ipsos Sopra Steria, publié aujourd’hui, le parti de Marine le Pen est crédité de 24% et LREM de 23,5%.

Dans un mouchoir de poche, les deux partis essaient par tous les moyens de se démarquer. Plus loin, dans le classement, la liste des Républicains se retrouve avec 13% d’intention de vote, Europe Ecologie-Les Verts de Yannick Jadot est crédité de 9%, La France insoumise à 7,5% et le Parti socialiste-Place Publique de 5,5%. En dessous de la barre des 5%, quatre listes bataillent: Debout la France, la liste de Benoit Hamon Générations ex-aequo avec le PCF et l’Urgence écologie.

>>> À lire en plus: Brigitte Macron au plus mal : sa fille est en danger !

En savoir plus sur : - -

Publié par Églantine le 24 Mai 2019
0