Kazakhstan : ce nouveau virus plus mortel que le Coronavirus inquiète terriblement

Le Covid-19 fait encore de nombreux dégâts dans le monde entier. Toutefois, cela n’empêche pas la propagation de nouvelles maladies. Une nouvelle pneumonie se développerait au Kazakhstan et elle serait encore plus dangereuse que le coronavirus.

pneumonie kazakhstan

>>> À lire aussi : Tous les jours pendant une semaine, elle boit un verre de jus de cornichons… les effets sur son corps sont étonnants !

Une « pneumonie inconnue » touche le Kazakhstan

L’ambassade chinoise au Kazakhstan alerte la population contre une « pneumonie inconnue » mortelle. Le pays a noté une importante augmentation des cas de pneumonies en juin. Dans certaines villes, les autorités dénombrent des centaines de cas par jour.

Les autorités affirment que cette maladie serait plus dangereuse que le coronavirus. Toujours selon les informations de l’ambassade chinoise dans le pays, plus de 1700 morts causés par cette pneumonie ont été recensés. 

Ainsi, l’ambassade déclare : « Le taux de mortalité de cette maladie est beaucoup plus élevé que celui du nouveau coronavirus. Les services de santé du pays mènent des recherches comparatives sur les différentes formes de pneumonie, mais n’ont pas encore identifié le virus. »

>>> À lire aussi : La forme de vos fesses en dit long sur votre santé

Serait-elle une complication du Covid-19?

Cette annonce est contradictoire avec les responsables et les médias kazakhs. Ces derniers affirment qu’il ne s’agit que d’une pneumonie standard. En effet, les autorités ont fermement nié ces propos.

Ainsi, le ministère de la Santé a rejeté le rapport des autorités chinoises, le qualifiant de « non conforme à la réalité. » Toutefois, les autorités ont admis la présence d’une « pneumonie virale d’étiologie non précisée. » Aussi, l’hypothèse que cette pneumonie soit une complication du Covid-19 a été évoquée.

Face à ces menaces, les autorités ont renforcé les restrictions et les mesures mises en place pour lutter contre la pandémie. Ces mesures avaient été levées en mai mais avaient rapidement été ré-adoptées par crainte d’une deuxième vague.

>>> À lire aussi : Covid-19: grosse inquiétude autour des personnes âgées pour l’été

Publié par Manon le 14 Juil 2020
0