Reconfinement : Allons-nous y échapper ? Un expert sonne l’alarme !

L’épidémie du Covid-19 n’est pas derrière nous. Malgré des chiffres plutôt bons en France, le virus circule toujours et la crainte du deuxième vague n’est pas loin. Devons-nous alors craindre un reconfinement ? Les experts en ont bien peur en observant nos voisins européens !

A lire aussi : Alerte : Certains gels hydroalcooliques peuvent présenter un danger mortel !

Reconfinement en France ? Un épidémiologiste inquiet

L’épidémie du Covid-19 circule encore en France. Les experts sont inquiets face à la possible deuxième vague. Sur France Inter, lundi 6 juillet, l’épidémiologiste et membre du Conseil scientifique, Arnaud Fontanet, a évoqué les craintes des prochains mois. En effet, l’inquiétude augmente suite à l’observation des voisins européens comme l’Espagne et l’Allemagne qui ont dû reconfiner une partie du pays. « C’est vraiment un signal d’alerte pour nous. Il faut peut-être qu’on se ressaisisse un peu » , constate le médecin. Pour l’expert, l’Espagne a vécu une pandémie similaire à celle de la France avec une circulation rapide du virus et un confinement strict. Ce dernier a bien marché jusqu’à la réapparition de foyers de l’épidémie qui ont entraîné des confinements localisés.

Pour l’expert, cette possibilité de reconfinement local n’est pas impossible en France. En effet, un reconfinement général serait trop dangereux pour l’économie mais à l’échelle locale,  « cela peut tout à fait nous arriver cet été » . Chaque jour la France décèle selon lui chaque jour « 500 à 1000 cas » ainsi que « 5 clusters« . L’expert craint les grands rassemblements de l’été qui pourraient accélérer de nouveau la circulation du virus.

Le virus arrive dans les pays du Sud

Un autre élément qui inquiète concerne l’installation du virus dans des pays comme l’Amérique du Sud. « On voit que ce virus est en train de s’installer dans les pays où c’est habituellement la saison grippale, où il fait froid« , rappelle Arnaud Fontanet. Même si le retour cet été n’est pas impossible, il est plus probable qu’une seconde vague arrive à l’automne ou au début de l’hiver. « On est à une période estivale où les choses devraient bien se passer mais ce qui se passe dans l’hémisphère sud est extrêmement inquiétant » . Arnaud Fontanet insiste aussi sur l’importance des gestes barrières et du port du masque.

Source : France Inter

A lire aussi : Alerte à la peste : un pays confine ses habitants face à la situation dramatique… des nouveaux cas détectés dans le monde

Publié par Romane le 08 Juil 2020
0