Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Cuvettes de toilettes : attention à vos enfants !

Publié par Elodie GD le 07 Sep 2023 à 16:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

L’Anses (Agence nationale sécurité sanitaire et alimentaire nationale) a lancé l’alerte. Entre 2017 et 2022, plus de 118 enfants présentaient des brûlures suite au contact avec des produits ménagers utilisés dans le cadre de désinfections.

À lire aussi : Vous devez absolument verser du shampoing dans vos toilettes… Et voici la raison !

118 cas d’atteintes cutanées sévères

Les chefs d’établissements sont appelés à ouvrir l’œil. Car, si l’on pense à désinfecter les toilettes et autres tables et bureaux, on pense rarement aux effets des produits utilisés sur notre peau. Or, il arrive que les conséquences soient bien plus graves qu’on le pense.

Pour preuve, entre 2018 et 2022, l’Anses a relevé pas moins de 118 cas de jeunes enfants présentant des atteintes cutanées sévères. Des atteintes pouvant aller jusqu’à la brûlure au troisième degré.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

Très souvent, ces lésions étaient constatées chez des enfants de maternelle, suite à la désinfection des toilettes.

À lire aussi : Un terrible nouveau virus s’en prend aux enfants

Les enfants de moins de six ans plus vulnérables

« Si les atteintes cutanées étaient en très grande majorité de faible gravité, onze enfants ont néanmoins présenté une brûlure au second degré et un enfant a nécessité une greffe de peau pour une brûlure au troisième degré à la fesse » , rapporte l’Anses.

Pour cause, les enfants de moins de six ans ont une peau fragile. Ce qui les rend plus vulnérables aux effets des détergents. Notamment les petites filles, « qui s’assoient systématiquement sur la cuvette des toilettes » .

Abonnez vous à la Newsletter TDN

Les accidents de ce type ont connu une forte hausse en 2020 et 2021. Une augmentation probablement liée au renforcement des actions de désinfection.

Toutefois, de nouveaux cas ont été constatés en 2023, ce qui indique que le phénomène, même s’il est moins important, persiste tout de même. « Les accidents sont principalement liés à des erreurs d’utilisation des désinfectants (absence de rinçage ou de dilution, produit inadapté à l’usage, etc.) » , précises l’Anses.

À lire aussi : L’OMS sonne l’alerte après le décès de 69 enfants ayant pris un de ces quatre sirops contre la toux