Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Tiques : 3 règles indispensables pour survivre cet été !

Publié par Victor Adan Vergara le 10 Juin 2023 à 14:31

L’été est bientôt là. Qui dit été dit soleil, vacances, voyage (à petit prix), chaleur, mais aussi tiques… Ces insectes peuvent être dangereux pour l’humain. Heureusement, en suivant quelques conseils, vous pourrez échapper aux maladies.

À lire aussi : Covid-19 : ce nouveau virus qui inquiète

Et non, les tiques ne s’attaquent pas qu’aux animaux. Vous vous pensiez à l’abri, pas du tout ! Pour l’humain, la tique peut aussi être très dangereux.

Le 1er juin, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail a lancé une alerte. En effet, il y a un risque d’apparition de la fièvre hémorragique de Crimée-Congo en France. Les tiques porteuses de ce virus se propagent avec le déréglementent climatique.

Pour y échapper, voici ce qu’il faut faire !

Être bien informé à propos de la maladie de Lyme

Les tiques font partie des espèces qui sont surveillées comme transmetteurs potentiels de maladies émergentes. Pour un humain, son plus grand risque est qu’il attrape la maladie de Lyme. Cette infection est très rarement mortelle. Toutefois, elle peut conduire à la paralysie et à la démence.

tique insecte maladie été france santé

Cette infection est causée par une bactérie nommée la borrelia. Qu’elle soit sous forme de larve, en nymphe ou sous sa forme adulte, une tique peut vous la transmettre. Dans le monde, entre 10 à 20% des tiques en sont infectées.

La maladie de Lyme est présente dans plus de 80 pays à travers le monde. Dans la revue BMJ Global Health, une étude a été publiée. Elle révèle que plus de 14% de la population dans le monde a déjà été contaminée par la maladie de Lyme.

Bonne nouvelle, la maladie n’est pas contagieuse. Et elle se soigne sans aucune séquelle. Cependant, il faut la traiter tôt.

À lire aussi : Un prisonnier meurt dévoré par des insectes dans sa cellule

Couvrez-vous bien et évitez la nature trop dense

Ces tout petits insectes se multiplient dans la nature. Elles adorent les forêts denses, les hautes herbes ainsi que les clairières. Posés sur leurs branches, elles n’attendent qu’une chose : que vous passiez pour pouvoir vous tomber dessus et s’accrocher. Eh oui, peut-être que les plages naturistes c’est moins dangereux que les forêts.

Vous avez peur ? Non, il ne faut pas annuler votre prochaine randonnée. Soyez juste vigilant. Si vous vous aventurez en forêt, privilégiés les chemins balisés. Ces petites bestioles peuvent aussi se retrouver dans votre jardin. Un conseil, tondez bien votre pelouse et évitez l’accumulation de feuilles mortes.

forêt tique insecte maladie été france santé

Une fois agrippée à vous, la tique va vous sucer le sang. Pour éviter cela, vous pouvez utiliser des répulsifs. Il est aussi très conseillé de porter des vêtements amples, clairs (pour mieux voir les bêtes dessus) et privilégier les chaussures fermées. N’hésitez pas à vous couvrir la tête avec un chapeau et porter de longues chaussettes.

Quand vous rentrez chez vous, la guerre contre la tique n’est pas finie. Il est recommandé de prendre une douche, mais aussi de mettre vos vêtements au sèche-linge. Les tiques résistent à la machine à laver. Cependant, elles ont plus de mal avec l’air chaud et sec du sèche-linge.

Connaître les zones à risque et le tire-tique

Imaginez, vous avez suivi tous les conseils et vous êtes tout de même piqué. Tout n’est pas perdu ! En effet, la tique peut être retirée sans dégâts.

tique insecte maladie été france santé piqure

Tout d’abord, vous devez inspecter tout votre corps. Certaines parties du corps sont plus susceptibles d’abriter une tique. Regardez particulièrement vos aisselles, le pli de vos genoux, vos organes génitaux, derrière vos oreilles, vos cheveux et votre nombril.

Si vous en trouvez une sur vous, utilisez un tire-tique. Avec cet ustensile, il faut être minutieux. Commencer par tourner sans tirer. Au moment de tirer, il faut être sûr de ne pas laisser la tête sous la peau.

Quand vous l’avez enlevée, désinfectez votre peau avec un antiseptique sans alcool. Continuez de checker votre piqure, même un mois après. Si vous voyez que votre marque s’étend, il faut consulter votre médecin.

À lire aussi : Cette maladie qui pourrait bien se transformer en épidémie

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

Les vidéos du jour à ne pas manquer
0