Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Un prisonnier meurt dévoré par des insectes dans sa cellule

Publié par Gabrielle Nourry le 22 Avr 2023 à 10:29
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Aux États-Unis, la famille d’un détenu a porté plainte après son décès dans des conditions mystérieuses. Selon ses proches, il aurait été dévoré vivant par des insectes en raison de sa cellule insalubre. L’avocat de l’homme de 35 ans demande l’ouverture d’une enquête.

La suite après cette publicité

À lire aussi : « Certains veulent se suicider, foutre le feu à la cellule » : Patrick Balkany dévoile ce qu’il a vécu en prison

Un détenu dévoré par des punaises de lit selon sa famille

Le 19 septembre, Lashawn Thompson, a été découvert sans vie dans sa cellule de la prison du comté de Fulton aux États-Unis. L’homme de 35 ans avait été arrêté le 12 juin 2022 à la suite d’une agression. Jugé mentalement instable, il avait été placé dans l’hôpital psychiatrique de l’établissement en attendant son procès.

La suite après cette publicité
La suite après cette vidéo

Trois mois après son incarcération, Lashawn Thompson a été retrouvé dans « une cellule de prison insalubre après avoir été mangé vivant par des insectes et des punaises de lit« . Pour appuyer leurs propos, l’avocat du détenu a partagé des photographies qui montrent le corps de la victime rempli d’insectes.

D’après le rapport officiel d’enquête du compté de Fulton, les causes de la mort du prisonnier sont indéterminées. De son côté, le médecin légiste évoque une « grave infestation de punaises de lit » dans la cellule, mais ne précise pas les conséquences sur le corps de la victime.

détenu dévoré
La suite après cette publicité

À lire aussi : Il dépense 4500 euros sur un vol en classe affaires, et il ressort de l’avion couvert de morsures de punaises de lit

Une enquête ouverte sur les circonstances de sa mort

D’après la famille de la victime et son avocat, la santé du trentenaire s’était dégradée depuis plusieurs semaines : « Les dossiers montrent que les agents pénitentiaires et le personnel médical ont remarqué que l’état de santé de M. Thompson se détériorait mais n’ont rien fait. »

La suite après cette publicité

L’avocat demande l’ouverture d’une enquête pour comprendre les circonstances de ce drame. « Nous demandons également la fermeture de la prison. Ces cellules sont horribles et ne conviendraient même pas à un animal. Et Mr. Thompson n’avait même pas été condamné. Il était en détention provisoire jusqu’à son procès » a-t-il déclaré.

« La scène était si horrible que l’employée de prison a dit qu’elle n’osait même pas pratiquer la réanimation cardiopulmonaire lorsqu’elle l’a trouvé. Elle était, selon ses dires, horrifiée parce qu’elle voyait » explique l’avocat.

Le trentenaire a-t-il vraiment été dévoré par des insectes ? Les piqûres de punaises de lit ne sont bien souvent pas mortelles. Mais une exposition prolongée à une infestation massive peut entraîner une anémie et devenir mortelle si la personne n’est pas soignée.

La suite après cette publicité

À lire aussi :

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.