Des substances chimiques contenues dans le revêtement antiadhésif des poêles à frire feraient rétrécir le pénis des hommes

Publié par Claire le 06 Déc 2018

Une étude récemment publiée dans le Journal of Clinical Endocrinology and Metabolism montre que des substances chimiques contenues dans le revêtement anti-adhésif des poêles à frire feraient rétrécir le pénis des hommes.

 

Des substances chimiques qui font rétrécir le pénis des hommes

Ce n’est malheureusement pas une nouveauté. Depuis plusieurs années maintenant, des scientifiques et des experts alertent sur nos nouveaux modes d’alimentation. On savait déjà que l’eau du robinet était particulièrement nocive. En effet, elle contient un taux important de perturbateurs endocriniens. Notamment à cause de la présence de résidus de pilules œstroprogestatives.

 

 

Mais cette fois-ci, des scientifiques Italiens mettent en évidence la présence de substances chimiques contenues dans le revêtement des poêles à frire. Et le souci, c’est que ces substances feraient rétrécir le pénis des hommes. En effet, les résultats montrent que la forte teneur en PFC, présente dans les matériaux, fait baisser d’1,5 centimètre la taille du sexe de ces Messieurs.

 

rétrécir-penis-poêle-frire-scientifique-étude

La forte teneur en PFC, présente dans les matériaux, fait baisser d’1,5 centimètre la taille du sexe de ces Messieurs.

 

 

Les PFC, responsables du rétrécissement du pénis chez les hommes

Une étude alarmante qui concernerait tous les bébés nés après 1978. En effet, les PFC interfèrent dans le développement et la croissance normale du petit garçon. Ces substances, une fois dans le sang, ont la propriété de réduire de manière significative la taille des organes sexuels. Mais pas uniquement ! En effet, il est également prouvé que les hommes en contact régulier avec ces perturbateurs endocriniens sont également plus minces et plus petits. Par ailleurs, elles seraient responsables de l’insuffisance pondérale à la naissance, l’hypercholestérolémie et le cancer de la vessie.

 

 

L’étude, proposée par le Dr Di Nisio, prend en compte 212 hommes ayant grandi dans une zone fortement exposée aux PFC. Il les compare avec 171 hommes d’autres régions. Et les résultats sont sans appel. Au repos, le pénis des hommes étrangers à la région polluée mesure 10 centimètres contre 8,75 pour les autres. Par ailleurs, la circonférence des pénis en « bonne santé » est de 10,3 cm contre 9,65 cm pour les pénis « contaminés. »

En savoir plus sur : - - -