Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Covid-19 : Un grand retour pour les fêtes ? Mauvaise nouvelle

Publié par Romane TARDY le 23 Nov 2023 à 10:30

Le Covid-19 n’a pas totalement disparu. À l’approche de l’hiver, certains virologues craignent une augmentation exponentielle du nombre de contaminations.

À lire aussi : Des enfants contaminés par une dangereuse bactérie dans une crèche

Covid-19 : le nombre de contaminations en hausse

Cela fait quatre ans que le Covid-19 est apparu en France. Aujourd’hui, plus aucune restriction en réaction à l’épidémie n’est en place.

Toutefois, le virus n’a pas disparu pour autant. Chaque jour, de nouvelles contaminations ont encore lieu. D’ailleurs, ce mercredi 22 novembre, Santé publique France constate « une tendance à la hausse des indicateurs syndromiques en médecine de ville » . Le taux de positivité des tests serait également en train d’augmenter.

La baisse des températures pourrait expliquer ce phénomène. Bruno Lina, virologue, a fait des prévisions inquiétantes auprès de BFMTV : « Il est probable qu’il y ait une remontée parce que cette remontée est directement liée au fait que les conditions climatiques favorisent la circulation du virus » .

Actuellement, c’est le variant EG.5, qui circule majoritairement (41% des séquences). Toutefois, il est en train d’être rattrapé par le variant « Pirola » : « Le fait qu’il remplace le variant EG.5 va peut-être favoriser un tout petit peu une reprise épidémique » , a ajouté le spécialiste.

Ce variant serait assez résistant face au vaccin et provoquerait de nouveaux symptômes tels une irritation des yeux ou une éruption cutanée au niveau du visage. Toutefois, il ne serait pas plus contagieux que les variants précédents.

covid

À lire aussi : « Ne les utilisez plus ! » : Humex, Dolirhume, Actifed… L’ANSM en croisade contre ces médicaments antirhume

Une nouvelle vague pendant les fêtes ?

De plus, les fêtes ont toujours été une période à risque. En effet, les Français vont se retrouver en grand nombre dans des pièces fermées, favorisant la contamination.

« Pour les fêtes, ce qu’il est probable qu’il surviendra c’est une augmentation du nombre de cas d’infections à coronavirus » , a prédit le virologue. Il a toutefois assuré qu’on « ne va pas observer des grandes vagues épidémiques comme on l’a vu précédemment » .

L’OMS a d’ailleurs tiré la sonnette d’alarme en rappelant que le Covid reste une « menace » . L’organisation a aussi ajouté qu’il ne s’agissait pas de la seule maladie dangereuse dont il faudra se méfier cet hiver, au vu du retour de la rougeole.

À lire aussi : Touchée par le Covid long, elle retrouve l’odorat pour la première fois depuis deux ans

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.