Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Coronavirus : les colis de vente à distance peuvent-ils être contaminés ?

Publié par Claire JONNIER le 27 Jan 2020 à 14:31
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

La propagation du coronavirus ne cesse de faire craindre le pire ! Il faut dire qu’en Chine, on dénombre déjà 800 personnes contaminées alors que trois cas viennent d’être confirmés en France. Alors évidemment, nombreux sont ceux qui s’interrogent sur les colis en provenance de Chine et leur possible contamination.

La suite après cette publicité

>> À lire aussi : Coronavirus : le virus est déjà incontrôlable et les vidéos des hôpitaux inquiètent (Vidéo)

La suite après cette vidéo

Coronavirus : les colis peuvent-ils être contaminés ?

Aujourd’hui, on n’en sait un peu plus sur le mode de transmission du coronavirus. En effet, il se transmet « par voies aériennes, par contact direct avec des sécrétions ou par l’intermédiaire d’un objet contaminé. » On parle bien ici d’un objet contaminé. Du coup, la question se pose : doit-on stopper nos commandes en provenance de Chine comme par exemple, sur le site d’AliExpress?

La suite après cette publicité

Concernant cette question, la réponse des experts reste rassurante. « Ce risque est extrêmement faible, pour ne pas dire inexistant. Il n’y a pas de raison de paniquer car l’infectiosité d’un virus diminue très rapidement, elle disparaît quelques heures après que le virus se trouve hors du corps. » Un son de cloche légèrement différent chez ce chercheur mais qui tout de même, reste prudent sur la question. « Le virus de l’hépatite, par exemple, peut survivre quelques jours dans un même endroit. Mais pour l’heure, le seul véritable risque tient dans les porteurs humains du virus revenant de Chine. Il n’y a d’ailleurs pas de recommandations d’hygiène particulières concernant les colis en provenance de Chine. »

>> À lire aussi : Coronavirus : quels sont les symptômes ?

Une souche virale qui a besoin d’un hôte

La suite après cette publicité

Le gros point noir du coronavirus, c’est que pour se développer, il a besoin d’un hôte. Quelque part, cela reste rassurant concernant les produits en provenance de Chine même si… « On a bien identifié une fois du virus grippal sur des billets! Bon, il s’agissait du génome et non pas du virus vivant… Ce qui est certain, c’est que les virus ne se multiplient pas comme les bactéries: ils ont besoin d’un hôte. S’il fait froid et humide, les virus ont plus de résistance » déclare un chercheur sur l’antenne de BFM TV.

Et il ajoute : « Par exemple, à l’institut Pasteur, nous les conservons à -80°c dans du liquide pour qu’ils survivent. Que le coronavirus résiste sur un colis, cela ne me paraît donc pas sérieux. Sur les poignées de porte et les claviers d’ordinateur, la survie ne dure que quelques minutes. » Toutefois, il est à noter qu’il s’agit d’un virus encore jeune et que personne ne peut prédire, réellement, son mode de transmission. « Ce virus est encore tout nouveau, et on en sait encore trop peu sur lui et sur les détails de sa transmission. Il nous semble aujourd’hui évident qu’il se transmet d’homme à homme, mais il est difficile de savoir s’il pourrait survivre sur des surfaces non vivantes telles que des colis » conclue Vittoria Colizza, chercheuse à l’Inserm. La prudence reste donc de mise.

coronavirus-les-colis-de-vente-a-distance-peuvent-ils-etre-contamines

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.