Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Le Coronavirus est-il un complot ? Que signifient les vidéos d’hôpitaux vides ?

Publié par Justine le 25 Oct 2020 à 5:44

Malgré les conséquences visibles du Coronavirus, certaines personnes sont persuadées que le virus est un complot. Des vidéos d’hôpitaux vides pullulent sur le web et viennent semer le doute.

Coronavirus un complot ?

>>> À lire aussi : Covid-19 : dans quel ordre apparaissent les symptômes ?

Le Coronavirus est-il un complot ?

La vidéo publiée sur Facebook dévoile des images prises de nuit à l’extérieur de l’hôpital de la Pitié-Salpêtirière à Paris. L’auteur de la vidéo pointe du doigt les allées complètement vides et souhaite prouver que l’épidémie de Coronavirus est « l’escroquerie du siècle ».

On voit les allées situées à proximité du pavillon Laveran, le service des maladies infectieuses et tropicales, ainsi que les urgences relativement calmes. L’auteur de la vidéo s’insurge : « L’escroquerie du siècle: l’hôpital de la Salpêtrière à Paris est entièrement vide ! Pour vérifier l’existence de la fameuse deuxième vague de Covid qui sert de prétexte à Macron pour détruire nos vies et notre société ce soir à 19 heures, je suis allée voir les urgences du plus grand hôpital de Paris (…) Résultat de ma balade : Urgences vides !!! Allées vides ! Aucune ambulance, ni pompier avec des malades Covid! Rien! Pas de foules ni de mouvement de foules ! ».

>>> À lire aussi : Un confinement le week-end et un couvre-feu à 19h : ce scénario qui se dessine

Certains ont du mal à croire au Coronavirus

Il n’est pas le seul ! Depuis le début de l’épidémie de Coronavirus, de nombreux internautes publient photos et vidéos d’hôpitaux vides dans le but de prouver que le gouvernement exagère la crise et « ment », rappelle BFM TV. Pour autant, ces images ne prouvent en rien l’absence d’épidémie. L’APHP dévoile à l’AFP que les urgences de l’hôpital Parisien ont reçu « plus de 150 patients Covid et non Covid en une journée ».

En effet, le pavillon Laveran n’accepte plus de consultation au-delà de 19h. Toutefois, une infirmière de l’hôpital avoue à l’AFP qu’ « Aux urgences, notre nombre de passages par 24 heures est effectivement légèrement en dessous de nos moyennes. Mais peut-être que cela peut s’expliquer par une augmentation des pratiques de téléconsultations ou par la diminution des traumatismes. Par exemple, on a plus de chutes dans un contexte d’ébriété puisque les bars sont fermés. »

Enfin, elle dévoile que « de plus en plus de lits en service de réanimation sont désormais dédiés aux prises en charge de Covid ». Une chose est sûre : il faut faire attention aux informations trouvées sur les réseaux sociaux !

>>> À lire aussi : Covid-19 : quel groupe sanguin est le plus résistant face au virus ?