Des signaux provenant d’une source inconnue sont envoyés vers la Terre tous les 16 jours

L’univers est encore inexplicable et a tant de choses à nous faire découvrir. Des astronomes ont découvert « une rafale de sursauts radio rapides (FRB) » frappant la Terre, une fois tous les 16 jours, comme le révèle Science Post. Un fait qui est encore inexplicable. Pas d’inquiétude, les chercheurs sont sur le coup !

Crédit : Observatoire des Gémeaux / AURA

>> À lire aussi : Le percarbonate de soude, c’est quoi ? Voici 10 utilisations topissimes pour votre maison !

Des signaux envoyés vers la Terre tous les 16 jours !

Les FRB sont des faits impressionnants. Les rafales de sursauts radio pourraient, selon les chercheurs, illuminer l’espace avec presque autant d’énergie que 500 millions d’étoiles, comme le rappelle Science Post. Un fait qui vous étonne, surtout lorsque vous n’avez jamais été témoin d’un événement pareil ? C’est normal, puisque les FRB ne durent que quelques millisecondes. Et depuis 2007, des astronomes surveillent et étudient ces faits déroutants. « Depuis 2007, nous avons détecté près d’une centaine de ces signaux. La très grande majorité sont uniques, mais certains sont répétés. Ceux-là sont plus intéressants, dans la mesure où nous pouvons essayer de remonter jusqu’à leur source » . En effet, des signaux seraient envoyés vers la Terre tous les 16 jours. Un événement qui est donc répétitif, mais pas explicable pour autant…

>> À lire aussi :« Effet Mona Lisa » : la Joconde nous suit-elle vraiment des yeux ? Rien n’est moins sûr…

Des faits se passant à plus de 500 millions d’années-lumière !

Le premier FRB à répétition a été découvert en 2017, comme l’indique très bien Science Post. Il y a quelques mois, des chercheurs spécialisés sur le sujet ont pu retracer l’origine de ces FRB à 3 milliards d’années-lumière de la Terre. En 2019, les chercheurs ont pu repérer un autre FRB répétitif, grâce à l’observatoire CHIME, au Canada. Selon Science Post, ces derniers ont continué d’observer la source, et sont remontés à « une petite région de sept années-lumière de diamètre située dans l’un des bras d’une gigantesque galaxie retrouvée à 500 millions d’années-lumière » . Depuis, les chercheurs ont constaté que le FRB répétitif se produisait une fois tous les 16 jours. Un signal est enregistré une fois par heure pendant quatre jours, avant que tout s’arrête subitement. 16 jours après, l’événement se répète.

Aucune théorie n’est encore fondée pour le moment, les chercheurs pensent qu’un corps céleste, qui se trouverait en orbite « autour d’une étoile ou d’un trou noir, pourrait en être à l’origine » . Obstrués par l’autre corps, les signaux qui émanent du corps céleste cesseraient, comme le révèle Science Post.

>> À lire aussi : Les images les plus détaillées de la surface du soleil jamais dévoilées

En savoir plus sur : - - - -

Publié par Jessy le 17 Fév 2020
0