Des femmes demandent à la Cour Suprême des États-Unis de dépénaliser le fait d’apparaître seins nus en public

Trois femmes du New Hampshire demandent à la Cour Suprême des Etats-Unis de déclarer l’ordonnance municipale interdisant aux femmes de paraitre seins nus en public comme une violation de la Constitution puisqu’elle traite différemment les hommes et les femmes.

seins nus

>>> À lire aussi : « Je suis épuisée et terrorisée » : le collectif féministe, Paye Ta Shnek, prend fin après sept années à dénoncer le sexisme

Une interdiction sexiste qui traite les femmes et les hommes différemment

L’affaire a commencé en 2016 lorsque Ginger Pierro qui faisait ses exercices de yoga, seins nus sur le bord d’un lac à Laconia a été arrêtée. Elle aurait ainsi enfreint l’ordonnance de la ville interdisant la nudité publique y compris « le fait de montrer les seins féminins sans cacher avec un tissu opaque le téton » .

Trois jours plus tard, deux autres femmes, Heidi Lilley et Kia Sinclair, se sont rendues sur la même plage, les seins nus, pour protester contre l’arrestation de Ginger Pierro. Mais elles ont elles aussi été accusées d’avoir enfreint la loi sur la nudité.

Les trois jeunes femmes sont alors rentrées dans un bataille juridique pour contester leur condamnation, ne comprenant pas pourquoi il est interdit de montrer les tétons d’une femme mais pas ceux d’un homme. Cette façon de faire donnant ainsi lieu selon elles à une « objectivation sexualisée de la femme » .

Malgré leur plaidoyer, les trois femmes ont perdu leur bataille judiciaire devant les tribunaux du New Hampshire. Suite à cette résolution, elles demandent maintenant à la Cour Suprême des Etats Unis, qui s’occupe de décider si les lois des Etats-Unis sont conformes à la Constitution d’entendre leur appel et de leur donner raison lorsque le nouveau mandat débutera en octobre.

>>> À lire aussi : Quand « la femme parfaite » des films pour adultes s’avère être un cliché sexiste et rabaissant

La sexualisation des seins féminins

En effet, la Cour de l’Etat du New Hampshire avait rejeté la contestation des trois femmes reconnaissant et justifiant que la loi traite les hommes et les femmes différemment sous prétexte que l’exposition publique de la poitrine de la femme « transmet presque invariablement des connotations sexuelles » .

Mais en janvier dernier, la Cour d’Appel Fédéral pour le dixième circuit (la Cour ou sont interjetés les appels en provenance des Tribunaux de Première Instance des Etats Unis) a annulé une interdiction de s’afficher seins nus à Fort Collins près de Denver. En effet, la décision n’a trouvé aucune justification pour traiter différemment les hommes et les femmes lorsqu’ils veulent mettre leur poitrine à nu. Selon la cour « La sexualisation de la société a enraciné en nous le stéréotype selon lequel le but premier des seins des femmes est le sexe et non l’alimentation des bébés » . Un tel stéréotype « sert à maintenir les femmes à leur place » critique le jugement.

La Cour Suprême annoncera probablement au début du mois d’octobre si elle entendra ou non l’appel des trois plaignantes.

>>> À lire aussi : Un court-métrage de Pixar met en scène le sexisme en entreprise

En savoir plus sur : - - - - -

Publié par Delphine le 24 Août 2019
0