Compteurs Linky : la nouvelle révélation choc qui va provoquer un vrai chaos…

Des salariés de Solution 30 étaient en pleine manifestation, ce mardi 30 juin, à Saint-Brieuc. Ces salariés ne gèrent plus la relève des compteurs Linky. Désormais, le compteur envoie les informations directement. Une quarantaine d’employés s’inquiètent pour leur futur.

compteur linky

>>> À lire aussi : La Poste obligée de réduire la distribution dans plusieurs villes

Une manifestation en raison des compteurs Linky

C’est une trentaine de salariés de l’entreprise Solutions 30 qui ont manifesté, ce mardi 30 juin. Ils s’insurgent contre le manque de visibilité sur leur avenir. En effet, la généralisation des compteurs Linky est un gros manque à gagner pour eux, qui risquent de perdre leur emploi. 

Un quarantaine d’employés étaient missionnés pour relever fréquemment les anciens compteurs Linky d’Enedis, dans le Finistère, le Morbihan et les Côtes d’Armor. Malheureusement, les compteurs envoient leurs données automatiquement à Enedis.

L’entreprise Solutions 30 peut aussi être amené à piloter les coupures à distance. Ce travail de releveur de compteur est voué à disparaître. Les contrats de sous-traitance entre Enedis et Solutions 30 arrivait justement à terme ce mardi 30 juin, pour les départements bretons.

>>> À lire aussi : Des tortues gravement attaquées par des chiens, les images sont terrifiantes !

Quel avenir pour ces salariés?

Des employés, basés à Quimper et Landermeau se sont joints aux autres manifestants. « On savait depuis octobre 2019 que le contrat de sous-traitance arrivait à échéance. Beaucoup de salariés souhaitaient quitter l’entreprise dans des conditions honorables. Mais la direction nous laisse dans l’incertitude totale depuis dix mois« , indique William Hurty, délégué CGT Mines Energie 29.

« Nous sommes en mesure de proposer des emplois à tous les collaborateurs pour les faire évoluer sur les activités Energie ou dans l’installation d’objets connectés et de bornes de recharge pour véhicules favorables. Il s’agit de postes en CDI« , a réagi Solutions 30.

Le délégué syndical s’inquiète : « Des CDI, ok… Mais le contrat de sous-traitance ne dure que 18 mois. On va faire quoi, après? Nous envoyer à Paris ou Marseille? On n’a plus confiance. »

>>> À lire aussi : Arnaque au « billet oublié » : attention à cette escroquerie qui fait rage en France

Source : Ouest France
Publié par Manon le 01 Juil 2020
0