La reconnaissance faciale utilisée en chine pour éviter la triche lors des marathons

Le dimanche 25 novembre avait lieu un semi-marathon à Shenzhen, en Chine. Les organisateurs se sont retrouvés dans une situation délicate, alors que des caméras de surveillance placées sur le parcours ont dévoilé une triche de près de 50 coureurs. Certains ont quitté la route pour emprunter un raccourci qui leur faisait gagner plus de 2 kilomètres. Au total 258 coureurs ont été accusés d’avoir triché d’une façon ou d’une autre. Suite à ces techniques de triche honteuses, les organisateurs d’événements sportifs en ont tiré une leçon. Lors du prochain marathon, organisé à Kunming, dans le sud de la Chine, les organisateurs vont faire appel à la technologie de reconnaissance faciale délivrée par les autorités.

46 coureurs ont pris un raccourci

Comme vous pouvez le voir dans la vidéo, 46 sportifs ont profité d’un demi-tour dans le parcours pour couper à travers les bosquets et rejoindre plus vite l’autre route qui faisait une boucle. Ce jour-là, 258 autres coureurs ont été disqualifiés, usant de diverses techniques de triche. Certains ont couru à la place d’autres ou ont carrément voulu falsifier les balises pour borner. De plus en plus de courses sont organisées en Chine, un pays qui vient tout juste de se découvrir une passion pour les marathons. Pour ne pas que d’autres incidents viennent perturber les résultats des prochaines courses, les organisateurs pensent à des solutions de surveillance. Justement, pour le marathon très populaire de Kunming, pas question qu’il y ait une quelconque tentative de triche. Pour que ce célèbre marathon se déroule sans problème, les organisateurs ont décidé de faire appel à la reconnaissance faciale, comme le fait déjà le gouvernement chinois pour surveiller sa population.

 

La reconnaissance faciale pour éviter la triche

6000 sportifs amateurs et professionnels sont attendus à Kunming pour courir ce marathon. « Chaque participant doit avoir une carte d’identité valide sur lui et s’être enregistré dans le système permettant la reconnaissance faciale », explique le média chinois Xinhua. La reconnaissance faciale va permettre d’éviter toute triche d’usurpation d’identité. Certains tricheurs ont trouvé la technique d’échanger les dossards au milieu de la course avec un ami qui court l’autre partie de la course à votre place. Une fois de plus, la technologie de reconnaissance faciale va être utilisée en Chine.

 

Tous les participants seront fichés et identifiés

Depuis 2015, le gouvernement a lancé le projet de ficher les 1,4 milliards de Chinois, avec pour objectif d’arriver à repérer n’importe quel citoyen en 3 secondes maximum. Pour y parvenir, le gouvernement incite les magasins, les aéroports, les gares, les gestionnaires de routes, les services publiques et les municipalités d’installer des caméras un peu partout. En ayant un accès à toutes ces images, ils peuvent identifier n’importe qui d’une simple recherche. La police va même être équipée de lunettes spéciales pour identifier rapidement les personnes en infraction. Quant aux citoyens, il se verront attribuer des avertissements et des mauvais points dès qu’ils seront pris en infraction. Par exemple, un piéton qui traversera un passage au feu rouge, perdra immédiatement des points, grâce à la caméra installée près du feu, qui aura reconnu son visage.

marathon reconnaissance faciale

Crédits : VCG, Shenzhen Police, AFP

En savoir plus sur : - - -

Publié par Nicolas F le 03 Déc 2018
 
0