Sept à Huit : accusé de blackface, Harry Roselmack répond et défend le programme !

Dimanche 16 février 2020 était diffusé sur TF1 l’émission Sept à Huit. Mais cette dernière a fait polémique. En effet, elle a été accusé de racisme suite à un blackface. Pour rendre anonyme une ancienne prostituée, l’émission a jugé bon de la grimer avec une coupe afro et un teint plus foncé. Les internautes ont vivement réagi. Harry Roselmack, le présentateur, a répondu !

sept à huit blackface

Sept à Huit accusé de racisme

Il y a quelques jours, l’émission Sept à Huit faisait parler d’elle. En effet, comme chaque semaine, le programme se termine par un portrait. Et ce dimanche, on pouvait alors entendre l’histoire d’une adolescence de 16 ans, ancienne prostituée qui sort un livre pour raconter ce qu’elle a vécu.

Et évidemment, souhaitant avoir un avenir meilleur, la jeune femme a témoigné anonymement. Alors que la production aurait tout simplement pu la flouter ou lui mettre une perruque et des lunettes, ils ont jugé bon de lui mettre une perruque afro et lui matifier le teint, ce qui s’apparente à un blackface.

>>> À lire aussi : Dans Sept à Huit, Catherine Laborde parle de sa grave maladie et émeut les internautes…

Harry Roselmack répond

Les internautes ont été nombreux à répondre. L’émission est rapidement arrivée en top tendance sur les réseaux sociaux, et les gens ne parlaient que de ça. Face à l’énorme bad buzz, le présentateur de l’émission Harry Roselmack s’est exprimé sur le sujet.

Dans une tribune, il explique :  » Nous ne sommes pas dans une démarche d’agrément, de divertissement, de moquerie, de stigmatisation. C’est un maquillage destiné à préserver au mieux l’anonymat d’une personne mineure qui témoigne d’un vécu qui pourrait lui porter préjudice (…). Nous ne sommes donc pas dans une démarche constitutive d’un blackface ». 

« Le fait que la communauté noire puisse relever et répondre publiquement à ce qu’elle considère comme un manque de considération public est une bonne chose. Mais sachons faire les bons choix pour mener les bons combats ».

>>> À lire aussi : Un journaliste de TF1 joue au braconnier dans l’émission Sept à Huit

Publié par FJ le 19 Fév 2020
0