Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Alerte Delphine Jubillar : Son mari Cédric mis en examen

Publié par Gabrielle le 18 Juin 2021 à 15:36
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Cédric Jubillar vient d’être mis en examen ce vendredi 18 juin pour « meurtre aggravé » sur son épouse et placé sous mandat de dépôt, par les juges d’instruction en charge de l’enquête sur la disparition de Delphine Jubillar.

Delphine Jubillar

>>> A lire aussi : Affaire Jubillar : L’étonnante lettre que son mari voulait envoyer à Emmanuel Macron

Cédric Jubillar encourt la réclusion criminelle à perpétuité

L’homme de 33 ans avait été placé en garde à vue mercredi 16 juin à Albi avec sa mère et son beau-père. Leurs gardes à vue avaient toutes été prolongées de 24h. Ce 18 juin, après sa garde à vue, le père de famille a été transféré à Toulouse pour être déféré devant un juge d’instruction.

Sa mère et son beau-père ont été relâchés et ont pu rentrer chez eux.

Cédric Jubillar a rencontré un juge des libertés et de la détention qui a décidé de le placer sous mandat de dépôt. Pour la qualification retenue de meurtre aggravé, il encourt la réclusion criminelle à perpétuité.

Il a toujours clamé son innocence

Cédric Jubillar clame depuis le début son innocence, il avait avancé la thèse d’une disparition volontaire de son épouse. Malgré sa mise en examen, le père de famille continue de contester son implication dans la disparition de son épouse.

De nouvelles informations sont sorties lors de la conférence de presse tenue, ce vendredi 18 juin, par le procureur de la République de Toulouse, Dominique Alzeari. Ce dernier a indiqué que le fils âgé de 6 ans de Cédric et Delphine Jubillar a entendu une violente dispute entre ses parents le soir de la disparition de l’infirmière, vers 23 heures. Pourtant Cédric Jubillar a affirmé aux enquêteurs qu’aucune dispute n’a eu lieu ce soir-là. « Le mis en examen conteste, dit que son fils doit avoir confondu avec une soirée » a déclaré Dominique Alzeari.

Durant cette conférence de presse, le procureur de la République de Toulouse a également indiqué que deux voisines ont affirmé avoir entendu ce soir-là « des cris stridents et de détresse d’une femme.« 

>>> A lire aussi : Delphine Jubillar : son mari Cédric envoyé devant le juge

close

Inscrivez vous à la Newsletter TDN

Tous les jours le meilleur du web directement dans votre boite mail.
Garanti sans SPAM.


Inscrivez-vous à la newsletter.
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail
0