Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Attaque à Rambouillet : qui était vraiment l’assaillant Jamel G ?

Publié par Justine le 24 Avr 2021 à 14:24
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Au lendemain de l’attaque à Rambouillet ayant fait une victime, le profil de l’assaillant se dévoile petit à petit. L’assaillant qui a poignardé une policière a été abattu par les forces de l’ordre. Son profil est aujourd’hui dévoilé, il s’agit d’un ressortissant tunisien âgé de 36 ans.

Rambouillet : le profil de l'assaillant dévoilé

>>> À lire aussi : Une nouvelle attaque terroriste sur le point de frapper la France ?

Qui est l’assaillant de l’attaque de Rambouillet ?

C’est dans l’entrée du commissariat de Rambouillet que le drame s’est produit. Un homme a sauvagement poignardé une policière avant d’être abattu par les forces de l’ordre. Alors que le motif de l’attaque n’est pas encore connu, le profil de l’assaillant se dévoile petit à petit.

D’après les papiers retrouvés sur lui, l’homme répond au nom de Jamel G., est âgé de 36 ans et est originaire de la région de Sousse en Tunisie. Il est arrivé en France en 2009 et a bénéficié d’une autorisation exceptionnelle de séjour salarié en 2019 grâce à son emploi de chauffeur livreur. En décembre 2020, il obtient sa carte de séjour valable jusqu’en décembre 2021 et travaille dans le bâtiment.

>>> À lire aussi : Attaque terroriste présumée : huit personnes blessées à l’arme blanche

Début de l’enquête sur l’attaque de Rambouillet

Jamel G. était inconnu des forces de police et de renseignements, indique l’AFP et vivait dans une maison excentrée de Rambouillet après avoir vécu dans le Val-de-Marne. À l’AFP, un de ses voisins indique qu’il était « musulman », mais « pas pratiquant ».

Son profil Facebook lui servait à dénoncer les propos islamophobes ou polémiques comme ceux d’Éric Zemmour. Depuis avril 2020, son profil est rempli de pieuses prières et versets coraniques. Après l’assassinat de Samuel Paty, il change sa photo de profil et rejoint une campagne portant le nom de « Respectez Mohamed prophète de Dieu ».

Depuis l’attaque, une enquête pour « assassinat sur personne dépositaire de l’autorité publique en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs terroriste » est ouverte. 3 personnes ont été placées en garde à vue (son père, son logeur et sa femme) et 2 perquisitions ont eu lieu vendredi soir.

>>> À lire aussi : Ce chat adopté par des policiers est devenu la mascotte du commissariat… et une star d’Instagram ! (Vidéo)