Attestations de déplacement : attention à cette arnaque qui prend de l’ampleur !

Publié par Elisa le 04 Nov 2020

Après avoir disparu, le porte-à-porte fait son retour. Un homme tente de vendre des attestations de déplacement dérogatoire à 1€.

Pour les escrocs, tout est une bonne excuse pour arnaquer les gens. Et il faut croire que le confinement en est une. Alors que le porte-à-porte ne se fait plus vraiment depuis une vingtaine d’années, cette pratique vient de faire son grand retour. Mais cette fois-ci, c’est pour vendre des attestations de déplacement dérogatoire. C’est la mairie de Caumont-sur-Durance, dans le département du Vaucluse, qui a mis la main sur cette arnaque. Elle alerte, ce samedi 1er novembre,  les habitants de sa ville sur sa page Facebook sur la présence d’un individu qui tente de vendre des attestation de sortie en venant frapper à votre porte.

Il tente de vendre des attestations

L’arrnaqueur s’en prend le plus souvent à des personnes âgées et vulnérables. On pourrait s’attendre à une grosse somme d’argent demandée en échange des attestations, mais non. L’escroc vend ces papiers pour seulement 1€. Pas de quoi s’enrichir… Mais cette pratique reste tout de même illégale. Car comme tout le monde le sait, ces attestations de déplacement son gratuites et disponibles sur le site du gouvernement ainsi que sur l’application TousAntiCovid. La ville de Caumont-sur-Durance rappelle qu’elles sont également disponibles à la mairie et chez les “commerçants du village”.

L’arnaque au porte-à-porte

L’individu n’aurait toujours pas été arrêté par les autorités. Mais il risque de ne pas sévir longtemps puisque la plupart des gens sont au courant que ces formulaires sont entièrement gratuits. Encore heureux puisqu’ils nous sont indispensables pour aller travailler, faire nos courses, ou encore chercher nos enfants à l’école.

Milieu octobre, deux hommes avaient été arrêtés pour une arnaque également au porte-à-porte. A deux mois de la nouvelle année, les individus tentaient de vendre de faux calendriers. La police toulousaine a arrêté les deux jeunes hommes. La vente officielle des calendriers 2021 ne commence pas avant début novembre.

A lire aussi: Attestation de déplacement : cette astuce vous évite de la remplir à chaque fois !

0