Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Attaque à l’arc : Le profil de l’assaillant qui a fait 5 morts dévoilé

Publié par Celine Spectra le 15 Oct 2021 à 12:03

On en sait déjà un peu plus sur l’auteur de l’attaque à l’arc qui s’est déroulée mercredi 13 octobre en Norvège et qui a fait cinq morts. Il s’avère en effet que ce dernier est un Danois de 37 ans converti à l’Islam et également soupçonné de radicalisation. La thèse de l’attentat terroriste est d’ores et déjà privilégiée par les enquêteurs.

On en sait un peu plus sur l'auteur de l'attaque à l'arc qui s'est déroulée mercredi en Norvège

>>> À lire aussi : Zazie témoin des attentats du 13 Novembre avec sa fille : ses rares confidences sur le traumatisme subi 

On en sait un peu plus sur l’auteur de l’attaque à l’arc en Norvège

L’enquête avance relativement vite. Dès le lendemain de l’attaque à l’arc, le principal suspect, un homme de 37 ans converti à l’islam suspecté par le passé de radicalisation est interrogé. À ce stade, il semblerait que l’attaque ressemble bel et bien à un acte terroriste. Néanmoins, pour le moment, le niveau d’alerte dans le pays n’a pas été relevé.

Les forces de l’ordre stipulent que le suspect avait reconnu les faits lors de son interrogatoire. Ressortissant danois, il résidait jusqu’alors à Kongsberg, une petite ville de 25.000 habitants à environ 80 kilomètres d’Oslo. Il a été entendu par les enquêteurs dans la nuit de mercredi 13 octobre à jeudi. Il sera présenté à un juge prochainement en vue de son placement en détention provisoire. Selon son avocat, Frederik Neumann, le danois se montre très coopératif.

>>> À lire aussi : Attentat du 13 novembre : Cette phrase choc de Salah Abdeslam pour se justifier 

Une attaque de plus d’une demi-heure

Il s’avère que l’attaque a duré plus d’une demi-heure dans plusieurs endroits de Kongsberg, dont notamment dans un supermarché. C’est d’ailleurs à cet endroit qu’un policier, qui n’était pas en service, a été blessé. Alertés à 18 h 12, les policiers ont réussi à arrêter le malfrat plus d’une demi-heure plus tard, soit à exactement 18 h 47.

Lors de l’interpellation, ils ont essuyé des tirs de flèches et ont dû riposter en tirant des coups de semonce.

>>> À lire aussi : Bientôt un nouvel attentat ? Pour Gérald Darmanin, « la France est très menacée »

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.