Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Canicule : La terrible nouvelle que tout le monde redoutait est tombée

Publié par Hugo Plassot-Moizan le 31 Août 2022 à 9:02
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Météo France vient de dresser le bilan de l’été 2022 qui a été particulièrement rude. Cet été a été caractérisé comme le plus chaud après 2003, avec des pics de chaleur « exceptionnels«  .  Selon Météo France, il n’y a pas eu de « journées réellement fraîches à l’échelle nationale depuis début juillet » . Avec de nombreux états de sécheresse dans plusieurs régions, beaucoup de collectivités ont été touchées et le seront pour encore plusieurs semaines avant le retour du froid.

Publicité
été 2022

Le deuxième été le plus chaud selon Météo France

C’est un constat alarmant qu’a dévoilé aujourd’hui Météo France. Nous avons pu le constater par nous-même, la période estivale 2022 a été extrêmement rude. Des pics de chaleurs dépassant quelquefois les 40 degrés. Les 42 degrés ont été atteints à Nantes le 18 juillet, un record absolu. En effet, cet été 2022 a été le deuxième le plus chaud depuis que Météo France recense les températures dans l’Hexagone et ce juste après l’année 2003.

Dans leur bilan, on constatait qu’il a fait chaud partout en France sans exception. De plus, dans des régions qui ont pour tradition d’être fraiches même en été comme la Bretagne ou la Normandie, des records ont été battus. Plusieurs villes ont vu leurs températures records dépassées durant l’été. Elles étaient en moyenne 2.3 degrés plus élevées que la normale de saison.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER
Publicité

Des craintes de plus en plus importantes

Publicité

L’été 2022 en France métropolitaine a battu un nouveau record. Il y a eu au total 33 jours de vague de chaleur relevés au niveau national. Dans un communiqué du 27 août, voilà ce qu’a mentionné Météo France. « Non seulement les extrêmes chauds auront été fréquents mais il n’y aura pas eu de journées réellement fraîches à l’échelle nationale depuis début juillet » .

Marseille est un exemple assez criant. En effet, la ville compte 113 jours consécutifs avec une température égale ou supérieure à 25 degrés. Près de la Méditerranée, ce sont des augmentations de 4 à 5 degrés qui ont été relevées.

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

Abonnez vous à la Newsletter TDN