Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Cannabis : La vente de CBD officiellement autorisée en France !

Publié par Victor Adan Vergara le 29 Déc 2022 à 17:24
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Le Conseil d’État a décidé, ce jeudi 29 décembre, de retoquer définitivement l’article de l’arrêté gouvernemental paru le 30 décembre 2021. Ce dernier interdisait la vente et consommation de fleurs chargées en cannabidiol (CBD).

À lire aussi : Où trouver des fleurs de CBD au meilleur prix ?

Une nouvelle qui fera plaisir aux vendeurs de CBD

C’est une bonne nouvelle pour les vendeurs de CBD. La vente de fleurs et feuilles de certaines variétés de cannabis était interdite de vente à l’état brut. L’interdiction est officiellement levée. Cette décision était attendue par tous les professionnels du secteur depuis déjà un bon moment. En effet, la vente de fleurs représente en moyenne les trois quarts du chiffre d’affaires des magasins. On décompte pas moins de 2 000 boutiques en France.

boutique cbd magasin france cannabis

C’est une histoire qui dure depuis déjà quelques mois : le feuilleton CBD. Alors que beaucoup de magasins ont ouvert lorsqu’il a été autorisé, de nombreux ont dû mettre la clé sous la porte lorsqu’il a finalement été interdit.

À lire aussi : Que valent les produits de beauté à base de CBD ?

Il n’est pas un risque pour la santé publique

La décision du Conseil d’État de ce jeudi 29 décembre annule l’arrêté du 30 décembre 2021. Ce dernier interdisait la vente de fleurs ou feuilles de cannabis ayant un taux de THC inférieur à 0.3%. Suite à cette décision, il était impossible d’acheter, consommer légalement du cannabis transformé.

Cannabis cannabiol cbd drogue france
Les deux sont issus du chanvre, mais sont opposés sur de nombreux points.

D’après les données scientifiques avancées, le CBD a des propriétés décontractantes et relaxantes. Ainsi que des effets anticonvulsivants. Le CBD n’aurait pas d’effet psychotrope et ne provoque pas de dépendance (pas comme le THC).

Au contraire de l’héroïne, cocaïne ou cannabis, la chance que quelqu’un devienne accro au CBD est quasi nulle. C’est ce qu’avance le Conseil d’État. La consommation de cannabidiol n’est donc pas considérée comme un risque pour la santé publique. Il juge alors illégal d’interdire sa commercialisation.

À lire aussi : « Ça rend accro » : le snus, cette nouvelle substance illicite pourtant interdite aux ados

0