Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Une grande enseigne de supermarchés refuserait de donner des masques à ses employés

Publié par FJ le 30 Mar 2020 à 23:18
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Dans l’entrepôt de Carrefour de Ploufragan (Côtes-d’Armor), les employés ne bénéficieraient pas d’une protection totale face au coronavirus. La direction refuserait de distribuer les masques reçus aux différents employés, constamment en contact avec le virus, comme vous pouvez le voir dans la vidéo-ci dessous :

La suite après cette publicité

>>> À lire aussi : Des masques destinés à l’Italie ont été détournés… les coupables sont connus

Refus du droit de retrait ?

La suite après cette publicité

Dans une lettre adressée à chacun des salariés de Carrefour Ploufragan, la direction aurait menacé les employés. En effet, si ces derniers venaient à faire valoir leur droit de retrait ces derniers se risquent a des sanctions. La direction les a menacés de retenus sur salaire et de procédures disciplinaires « pouvant entraîner une sanction » au cas où ils ne reprendraient pas le travail, selon Le Parisien.

Dans une lettre que nos confrères ont pu lire, le directeur du site estime que « le droit de retrait n’est pas justifié », Carrefour Supply Chain ayant « mis en oeuvre toutes les dispositions prévues par le Code du travail ainsi que les recommandations gouvernementales (…) en ayant informé et protégé ses collaborateurs contre le coronavirus ».

>>> À lire aussi : Coronavirus : comment ces masques de plongée Décathlon pourraient bien sauver des vies ?

La suite après cette publicité

Des masques qui ne sont pas distribués ?

Une liste dévoile ensuite toutes les mesures mises en place par la direction. « affichage sur les gestes barrières, mise à disposition de gel hydroalcoolique, nettoyage des locaux « renforcé »…) », en évoquant malgré tout le « fait de ne pas avoir mis à disposition des masques de protection ». 

Le directeur ajoute ensuite : avoir « reçu ce matin (NDLR : vendredi) 2100 masques afin de protéger les salariés contre le Covid-19. Celui-ci nous informe pendant notre brief qu’on lui a demandé de ne pas les distribuer ».  Mais alors qui refuse de les distribuer au risque de mettre la santé des employés en danger ? « La direction nous a dit que c’était une décision nationale », affirme Alain Mahé, représentant CGT à Ploufragan. « Ils sont arrivés partout. Mais on nous dit qu’on attend le pic de l’épidémie ». 

La suite après cette publicité

>>> À lire aussi : Coronavirus : Leur entrée dans l’aéroport avec de drôles de masques de protection est hilarante !

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.