La catcheuse professionnelle Hana Kimura se suicide à cause du cyber-harcèlement

Publié par FJ le 25 Mai 2020

La catcheuse professionnelle Hana Kimura vient de se suicider à l’âge de 22 ans. La jeune femme ne supportait plus le cyber-harcèlement dont elle était victime depuis plusieurs années.

hana-kimura catcheuse

>>> À lire aussi : Isabelle Balkany hospitalisée : elle aurait à nouveau tenté de se suicider

Elle avait 22 ans

Le monde du catch est en deuil après l’annonce vendredi du suicide d’une figure emblématique du sport, Hana Kimura. La jeune femme s’était fait connaître du grand public en participant à plusieurs émissions de télé au Japon. C’est son employeur Stardom Wrestling qui a annoncé la nouvelle dans un communiqué.

« Nous sommes désolés d’annoncer que notre Hana Kimura est décédée. S’il vous plaît soyez respectueux et gardez vos pensées et vos prières pour sa famille et ses amis. Nous apprécions votre soutien durant cette période difficile. »

>>> À lire aussi : Yvelines : deux femmes placées en garde à vue pour avoir assisté au suicide d’un homme

Une exposition grâce à Netflix

Elle avait participé à une émission diffusée sur Netflix « Terrace House« . C’est suite à cela qu’elle a commencé à recevoir de nombreux messages sur les réseaux sociaux.

Quelques heures avant sa mort, Hana Kimura a posté une photo d’elle avec son chat, qu’elle a légendée : « Je vous aime. Ayez une longue et heureuse vie, a ainsi lancé Hana Kimura dans sa dernière publication sur Instagram. Je suis désolée. »  Et peu de temps après : « Près de 100 opinions très franches chaque jour. Je ne peux pas nier que j’ai été blessée. Je suis morte. Merci de m’avoir donné une mère […] Merci à tous ceux qui m’ont soutenue. Je suis faible, je suis désolée. Je ne veux plus être un humain. Merci à tous, je vous aime. Au revoir. » Une manière de dire un dernier au revoir à ses fans qui l’ont soutenu pendant des années.

>>> À lire aussi : Suicides et torture psychologique : les révélations inquiétantes sur les équipages des paquebots forcés à rester confinés en mer

0