Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Cédric Jubillar face aux juges : des éléments troublants révélés

Publié par Alicia Trotin le 23 Sep 2022 à 11:32
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Accusé du meurtre de sa femme dans la région du Tarn, c’est aujourd’hui que Cédric Jubillar va être entendu, devant les juges d’instruction. Actuellement en détention provisoire depuis juin 2021, il pourrait être incarcéré pour le meurtre de sa femme, Delphine Jubillar. Alors que le suspect clame encore et toujours son innocence, son ADN et l’activation du téléphone de sa femme pourraient bel et bien révéler sa présence sur les lieux du crime. Une journée intense, à l’issue décisive.

Cédric Jubillar
Cédric Jubillar
Les vidéos du jour à ne pas manquer

Alors que tout l’accuse, Cédric, lui, conserve sa version des faits. L’audience d’aujourd’hui sera principalement tournée vers deux éléments majeurs, dans l’objectif de faire parler le suspect. Le corps de Delphine, lui, reste introuvable, depuis cette nuit du 16 décembre 2020.

L’interrogation sur les lunettes brisées

C’est un des premiers éléments abordés lors de cette lourde journée au tribunal de Toulouse. Une paire de lunettes avec les verres brisés avait été retrouvée. Une semaine après la tragique disparition de cette infirmière, les experts réussissaient à identifier l’ADN de Cédric et Delphine Jubillar, sur la monture. Un élément troublant, qui appuie l’hypothèse de la dispute au domicile du couple. Puisqu’il continue à nier cette possibilité, les juges devraient une nouvelle fois l’interroger à ce sujet. Comment expliquer cet élément ? Pour clamer son innocence, le suspect a raconté qu’une fois couché, il avait mis son téléphone en mode avion. Toutefois, des détails techniques vont à l’encontre de cette éventualité. C’est donc sur le déroulement de cette sombre soirée, que le tribunal va creuser. Déceler des incohérences, ou découvrir une nouvelle piste, voilà ce qu’espère la justice.

L’énigme autour du téléphone de Delphine Jubillar

Analysé une dernière fois le 9 septembre 2022, le téléphone de la victime est un élément supplémentaire contre Cédric Jubillar. Bien qu’il soit, lui aussi, toujours introuvable, des spécialistes ont attesté que l’appareil avait émis des signaux, cette nuit-là. Une étude du système démontre que l’appareil aurait pu se trouver aux alentours de la maison, voire à l’intérieur.

Activé six fois au total, Cédric s’est défendu en expliquant qu’il ne connaissait pas les codes du téléphone. De plus, sa défense a rappelé que le réseau téléphonique aux abords de Cagnac-les-Mines a particulièrement évolué en deux ans, remettant ainsi en doute l’expertise effectuée. Une nouvelle lecture de ces faits est donc attendue, avec, peut-être, des éléments inédits sur le Huawei de Delphine. Si le téléphone est localisé dans la maison, l’étau se resserra un peu plus, autour de Cédric.

Cette journée du 23 septembre pourrait également influencer la demande de liberté conditionnelle des avocats de Cédric Jubillar. Refusée à nouveau ce mercredi, sa défense a effectué une nouvelle requête en appel, avec la mise en place d’un bracelet électronique.

A lire aussi :

0