Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Delphine Jubillar : Nouvelles révélations suite à une analyse poussée de son téléphone

Publié par Fanny Jacob le 21 Sep 2022 à 11:34
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Disparue depuis décembre 2020, Delphine Jubillar n’a toujours pas donné signe de vie. Tandis que son mari, le principal suspect dans cette affaire, s’apprête peut-être à être relâché de prison, l’enquête poursuit son cours. Dans ce cadre, les experts en analyse ont fait d’incroyables découvertes. En effet, après avoir fouillé plus en détail le téléphone de Delphine Jubillar, de nouveaux indices ont été mis en lumière. Des informations qui pourraient tout changer.

La suite après cette publicité
telephone delphine jubillar indices (2)

Le téléphone de Delphine Jubillar de nouveau analysé

La suite après cette vidéo

Après les dernières expertises menées sur les lunettes brisées de Delphine Jubillar, les enquêteurs se concentrent à nouveau sur son téléphone portable. Retrouvé non loin du domicile familial, le téléphone mobile de Delphine Jubillar fait partie des pièces à conviction les plus exploitées par la police criminelle dans cette affaire. Par ailleurs, après analyse des données contenues dans le portable de la disparue, les enquêteurs peuvent maintenant affirmer que la version des faits donnée par Cédric Jubillar connait des incohérences.

La suite après cette publicité

Révélée sur RTL, l’analyse semble montrer que le téléphone de Delphine Jubillar est resté positionné à « proximité immédiate » de la maison du couple le soir de sa disparition. C’est-à-dire rue Yves Montand, à Cagnac-les-Mines. Le téléphone de Delphine Jubillar a cependant été coupé définitivement à 7 h 48, le 16 décembre 2020. Cette analyse, datée du 20 septembre 2022, a été obtenue grâce à la technique du « net monitoring » . Cela vise notamment à analyser la couverture des relais téléphoniques dans une zone particulière.

Les informations trouvées contredisent la version de Cédric

Ces révélations entrent en contradiction avec la version des faits apportée par Cédric Jubillar. En effet, ce dernier a indiqué que son épouse était partie dans la nuit, donc qu’elle se serait éloignée de son domicile. Il a également indiqué l’avoir cherché cette nuit-là. Mais, s’il l’avait vraiment cherché, il l’aurait certainement retrouvé puisque son téléphone était positionné proche de la maison.

La suite après cette publicité

De plus, quelqu’un a forcément eu accès au téléphone à 7 h 48 pour l’éteindre manuellement. C’était donc soit Delphine, soit Cédric. Après analyse des données GPS du téléphone de Cédric Jubillar, nous savons également que ce dernier s’est rendu au cimetière de la ville la nuit de la disparition.

Les avocats du suspect assurent que cette analyse « n’est pas fiable »

De leur côté, les avocats du suspect ne semblent pas du tout convaincus par cette dernière analyse. Selon eux, « la méthodologie utilisée, le net monitoring, n’est utilisée dans aucun dossier criminel. C’est pour une bonne raison, c’est qu’elle n’est absolument pas fiable » , ont assuré les avocats de Cédric Jubillar. Selon eux, le téléphone de Delphine Jubillar n’est donc pas une source fiable non plus.

La suite après cette publicité

« Nous le saurions si nous pouvions localiser de manière aussi précise un téléphone portable. Ce serait utilisé depuis des années par les enquêteurs. L’expert dit lui-même qu’il faut prendre ses conclusions avec beaucoup de réserve. Donc, on en revient à ce qu’on sait. C’est que le téléphone active une cellule située à deux kilomètres du domicile » .

A lire aussi :

La suite après cette publicité

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.