Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

« C’est Macron quoi, il est faux ! » La jeune femme qui a échangé avec le Président sur ses propos contre les non-vaccinés affirme ne pas voter pour lui au second tour ! (vidéo)

Publié par Celine Spectra le 12 Avr 2022 à 19:33

La jeune femme, soignante de carrière, qui a échangé avec Emmanuel Macron sur ses propos controversés concernant les personnes non-vaccinées, a souhaité dénoncer le personnage.

Elle affirme, comme vous allez le constater sur cette vidéo, qu’elle ne votera pas en sa faveur au second tour.

C’est Macron quoi, il est faux !

Interpellé ce lundi 11 avril dans l’après-midi par une jeune femme sur ses propos autour des non-vaccinés, celui qui rencontre visiblement des problèmes de couple, Emmanuel Macron lui a assuré qu’il ne s’agissait, en réalité, que d’une expression « entre guillemets, affectueuse ». Visiblement, la soignante n’a pas été convaincue !

Pour elle, il était « tout Macron ». Un faux personnage, un orateur. Elle avoue d’ailleurs qu’elle savait très bien ce qu’il allait répondre. Celle qui assure s’être abstenue en 2017, déclare également avoir cette année un sacré dilemme ! Pour elle, comme pour de nombreux Français, il est très difficile de mettre Le Pen dans une enveloppe. Et ne pas la mettre signifierait également faire gagner Macron…

"C'est Macron quoi, il est faux !" La jeune femme qui a échangé avec le Président sur ses propos contre les non-vaccinés affirme ne pas voter pour lui au second tour ! (vidéo)

« On s’en prend quand même plein la gueule »

Face à Emmanuel Macron qui lui a répondu que ses propos étaient affectueux, la soignante lui a répondu que quand quelqu’un lui dit ‘je t’emmerde’, elle ne le prend pas très gentiment. Le Président lui a alors assuré que si elle le prenait comme une insulte, effectivement oui. Mais ce n’était absolument pas ce qu’il a dit.

Pour mémoire, trois jours après sa phrase très controversée, lors d’une conférence de presse, celui qui serait prêt à faire marche arrière sur la retraite, était déjà revenu sur ses propos. Il affirmait alors pouvoir s’émouvoir sur des formes d’expression qui paraissent familières, mais qu’il assumait totalement. Les Français lui en voudront-ils de ses propos souvent fracassants ? Verdict dans quelques jours.

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.