Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Sport

Un apnéiste manque de se noyer en tentant de battre le record du monde d’apnée sous glace (Vidéo)

Publié par Salomee le 28 Fév 2020 à 10:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Christian Redl a tenté de battre le record du monde de plongée en apnée en lac gelé. Il devait donc descendre à 71 mètres de profondeur, dans l’eau gelée du lac de Waissensee, en Autriche. Malheureusement, l’apnéiste a perdu connaissance et a été remonté en urgence à la surface inconscient. Découvrez la vidéo ci-dessous :

À lire aussi: Nouvelle-Calédonie : des requins dévorent un cétacé sur le point de s’échouer (vidéo)

Cause de l’accident: la remontée de l’apnéiste

En plus de ne pas avoir réussi à battre le record de plongée en apnée sous glace, détenu par un Néo-Zélandais prénommé Ant Williams, Christian Redl a été remonté inconscient à la surface de l’eau.

Des médecins sur place ont directement porté secours à cet homme qui voulait surpasser ses limites et décrocher le titre mondial. Après avoir repris connaissance, l’apnéiste assure, aux journalistes d’AFP, que pour lui « ce n’est pas dangereux. C’est juste quelque-chose qui peut arriver » . L’homme de 43 ans était donc préparé à ce genre d’accident…

Il raconte ensuite les raisons de son évanouissement: « j’ai brûlé trop d’oxygène pour me propulser avec les bras et les jambes et ça, combiné avec la température de l’eau, ça s’est terminé en blackout » , en effet la descente s’est déroulée à merveille.

Une vie pleine de rebondissements

En effet, l’apnéiste est un ancien banquier d’investissement. À 30 ans, il a décidé de tout plaquer pour consacrer sa vie à sa passion : la plongée. Il donne des cours et joue même dans des films.

Depuis, il s’épanouit dans cette pratique extrême. En 2012, il est parti explorer les profondeurs d’un lac à 5.160 mètres d’altitude au Népal. L’année dernière encore, il s’est immergé dans les grottes du glacier d’Hintertux perchées à 3200 mètres d’altitude dans les Alpes du Tyrol. 

Un amoureux de la plongée sous glace

Bien que cet homme soit un adepte de sensations fortes, il assure que l’apnée sous glace est une activité particulièrement redoutable : « il fait froid, sombre, c’est oppressant » , « L’eau n’est pas seulement gelée mais c’est le noir absolu et menaçant là-dessous« , surtout du haut de ses 43 ans « Je sens que je vieillis et que j’ai besoin de plus d’entraînement qu’il y a neuf ans, à l’époque de mon premier record en plongée sous la glace » .

Mais, cet apnéiste ne se lasse jamais des sensations que ses descentes lui procurent. Il se sent addict à cette pratique: « Lorsque tu respires à nouveau l’air extérieur, c’est comme une renaissance » .

Quand il aura repris ses esprits, on espère qu’il tentera à nouveau cette descente dans les abysses glaciales de son pays d’origine.

À lire aussi: Vous doucher tous les jours est pire que ne pas vous laver du tout : découvrez pourquoi !

close

Inscrivez vous à la Newsletter gratuite du TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

Tous les jours le meilleur du web directement dans votre boite mail.
Garanti sans SPAM.