Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Elisabeth Borne : son annonce choc qui vient de tomber sur le gouvernement

Publié par Céline le 24 Mai 2022 à 10:06
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Dans les semaines à venir, il faut savoir que le nouveau gouvernement d’Elisabeth Borne pourrait complétement changer. Comme a souhaité le rappeler l’Élysée dans un communiqué, diffusé ce dimanche 22 mai par RTL, et certains des ministres récemment nommés pourraient très bien quitter le gouvernement.

"Vers un troisième tour ?" Ce qui pourrait tout changer pour le gouvernement d'Elisabeth Borne

Les nouveaux ministres pourraient très bien quitter leurs postes dès juin !

Avec l’arrivée des élections législatives en juin, il se pourrait très bien que le nouveau gouvernement d’Elisabeth Borne change. En effet, comme a souhaité le rappeler l’Élysée à travers un communiqué partagé ce dimanche 22 mai par RTL. Les nouveaux ministres dernièrement nommés par Emmanuel Macron pourraient très bien dès juin prochain, quitter le gouvernement.

Dans ce communiqué, il est, en effet, mentionné que les ministres candidats aux élections législatives du 12 et 19 juin prochain doivent quitter le gouvernement s’ils sont finalement battus par d’autres représentants. Une règle qui s’applique également à Elisabeth Borne, actuelle Première ministre… En effet, celle-ci est pour la première fois candidate au suffrage universel dans le département du Calvados. De quoi faire sourire certains politiques… Comme notamment Jean-Luc Mélenchon ! 

Vers une nouvelle saison de maltraitance sociale ?

En effet, rappelez-vous, quelques instants après l’annonce du nom de la nouvelle Première ministre, Jean-Luc Mélenchon avait souhaité partager son avis.  » baisse de l’allocation d’1 million de chômeurs, […], un report de dix ans pour pouvoir avoir la fin du nucléaire, […] nous allons tout droit vers une toute nouvelle saison de maltraitance sociale !« .

Il ne s’était d’ailleurs pas arrêté là. Et avait affirmé qu’il y avait bien un troisième tour avec les élections législatives. Et qu’il est tout à fait possible, pour les citoyens Français, de renvoyer Madame Borne et de « faire un autre choix avec ma candidature pour le poste de Premier ministre« .

0