Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Humour

« Ça va la claque que tu t’es prise ? » : Un écolier s’inquiète pour Emmanuel Macron (vidéo)

Publié par Celine Spectra le 18 Juin 2021 à 11:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Les enfants n’ont pas leur langue dans leur poche et se chargent régulièrement de formuler les questions secrètes des adultes. Tout comme ce petit garçon, résidant à Poix-de-Picardie dans la Somme qui, lors de la visite d’Emmanuel Macron dans son école, lui a sans aucun filtre demandé si la claque qu’il avait reçue avait été supportable. Découvrez cette séquence dans vidéo ci-dessous.

« Ça va la claque que tu t’es prise ? »

Ce jeudi 17 juin, le président de la République était en visite dans une école élémentaire à Poix-de-Picardie. Emmanuel Macron a rencontré des élèves ainsi que leurs parents afin de parler de la crise sanitaire actuelle. Et l’un des jeunes garçons présents n’a pas hésité une seconde à demander au chef de l’État si ça avait été la claque, qu’Emmanuel Macron a précédemment reçu dans la Drôme.

"ça va la claque que tu t'es prise ?" Un enfant interpelle Macron à Poix (vidéo)

Question à laquelle Emmanuel Macron a immédiatement répondu avec le sourire. « Oui, ça va, mais cela n’est pas agréable. Et surtout ce n’est pas bien! » , a-t-il répondu. Il en a alors profité pour rappeler aux élèves présents que la violence n’est pas bien et qu’il ne faut jamais frapper, même dans la cour de récréation.

>>> À lire aussi : Emmanuel Macron : ce que son agresseur a révélé en garde à vue !

Emmanuel Macron : des déplacements hors campagne

Lors de ce déplacement, le chef de l’État s’est également entretenu avec d’anciens élèves de Germaine Noguès. Cette dame n’est d’autre que sa grand-mère maternelle, qui avait par le passé dirigé cette école. Emmanuel Macron a pu également échanger avec les parents d’élèves sur l’impact de la crise sanitaire actuelle sur les enfants.

Il est ensuite parti dans l’Aisne, mais il a tenu à affirmer au préalable qu’il n’était en aucun cas « en campagne » dans les Hauts-de-France. Région qui reste, rappelons-le, l’une des régions clés des régionales qui auront lieu ce dimanche.

>>> À lire aussi : Emmanuel Macron giflé : Brigitte Macron exprime son inquiétude

Source : BFM TV