Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

« Coming-out » de Christophe Dechavanne : Il révèle les réactions

Publié par Elodie GD le 17 Avr 2023 à 17:52
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Son « coming-out » politique n’a pas plu à tout le monde. Depuis, Christophe Dechavanne doit composer avec les remarques, peu sympathiques, de certains internautes.

La suite après cette publicité

>> A lire aussi : Christophe Dechavanne accuse de raciste une personnalité de TF1

Christophe Dechavanne, un homme de gauche

Des années durant, Christophe Dechavanne s’est fait discret sur son orientation politique. Seulement, depuis son arrivée dans l’émission Quelle Epoque aux côtés de Léa Salamé, il se lâche un peu plus. Ainsi, lors d’une émission, il a affirmé que le mandat de François Hollande « n’avait pas été si pourri » .

La suite après cette publicité
La suite aprés cette video

Une déclaration qu’il qualifie lui-même de « coming-out politique » .

« Pendant des années, j’ai évité soigneusement de faire état de mes opinions politiques. Ce n’était pas mon rôle, je n’en avais pas envie » , a-t-il expliqué dans un entretien accordé à Télé 7 Jours.

La suite après cette publicité

>> A lire aussi : Christophe Dechavanne : cette question que Léa Salamé qui l’a extrêmement vexé (vidéo)

« On me traite d’islamo-gauchiste »

Depuis ces déclarations, Christophe Dechavanne fait face à de vives réactions de la part de certains internautes. Mais pas que ! En effet, certains politiques y sont allés de leur petit commentaire.

La suite après cette publicité

« Des invités de l’émission, notamment des femmes politiques, ont déclaré qu’autrefois, elles adoraient mes émissions, mais maintenant, beaucoup moins, car j’avais viré ‘gauchiste » , a-t-il fait remarquer.

Sur les réseaux sociaux, même topo. Les internautes se déchaînent. L’animateur lui-même a reconnu se faire « un peu déglinguer » . Une situation qui ne semble pas le préoccuper outre mesure. « On me traite d’islamo-gauchiste, mais ce sont toujours les mêmes : des extrémistes animés par la haine de l’autre » , analyse l’ancien présentateur de la Roue de la Fortune.

S’il n’a aucun mal à s’affirmer aujourd’hui, il ne se considère pas comme « un porte-drapeau de la gauche » . « Je suis un gars modéré, humain, empathique » , a-t-il ajouté.

La suite après cette publicité

>> A lire aussi : Christophe Dechavanne impliqué dans une histoire de préservatifs : la justice a tranché

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.