Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Linky : les factures explosent et s’emballent ! Que se passe t-il avec le compteur vert ?

Publié par Quentin VIALLE le 21 Avr 2021 à 12:28

Décidemment, il n’y a pas une semaine sans que le compteur d’Enedis fasse parler de lui. Depuis l’installation de son Linky il y a un an, une retraitée s’est aperçue que ses factures d’électricité grimpaient en flèche. Son fils a par ailleurs demandé une expertise.

Des factures qui grimpent exponentiellement depuis l’installation de son compteur Linky

Geneviève est une retraitée de Bézues-Bajon dans le Gers qui vit seule depuis le décès de son mari. Bien qu’elle n’ait pas modifié ses habitudes de consommation, elle a vu ses factures d’électricité exploser depuis l’installation de son compteur Linky, il y a un an.

En effet, Geneviève a vu sa facture passer de 600 à plus de 976 euros sur la dernière en date. Une situation qui a beaucoup interpellé son fils. « Mon père est décédé en 2018. Maintenant qu’il n’y a plus qu’une personne à la maison, expliquez-moi pourquoi ma mère dépenserait plus en électricité« , a-t-il expliqué chez nos confrères de La Dépêche. Face à ce constat, le fils de cette retraitée a ainsi demandé une expertise du compteur vert.

Des factures qui grimpent depuis l'installation du compteur Linky

>>> A lire aussi : Linky fait exploser les factures d’électricité : Enedis répond !

Une réclamation déposée à EDF

Pointant des chiffres « incompréhensibles« , le fils de Geneviève a ainsi déposé une réclamation à EDF, envoyant une copie de sa lettre au ministère de la Transition écologique et à l’association 60 millions de consommateurs. Envoyée le 14 mars dernier, la famille n’a pour autant toujours pas eu de retour concernant la société.

Contacté par La Dépêche, Enedis a tout de même tenté de donner une explication. Selon la société au compteur vert, le Linky de Geneviève est un compteur de 15 kVa, alors que les boîtiers « classiques » sont de 9 à 12 Kwatts. En effet, ce réglage correspondait à la consommation de la retraitée et de son mari, qui avaient à l’époque un élevage de vaches. De plus, le directeur territorial d’Enedis Gers a expliqué qu’une bobine a pu « claquer pendant la surtension provoquée par un orage« , ce qui expliquerait le montant astronomique des factures.

>>> A lire aussi : Gazpar : Que faut-il savoir sur le « Linky du gaz » ?

Source : Capital
0