Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Confinement : La vraie raison pour laquelle le gouvernement ne veut pas reconfiner…

Publié par Elisa GERLINGER le 11 Fév 2021 à 9:02
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

La crise du coronavirus a entraîné chez beaucoup de gens du stress et de l’anxiété, qui ont conduit à une augmentation de la consommation d’alcool, et notamment du vin.

est-ce-que-le-vin-permet-de-proteger-du-covid-19

>>> A lire aussi: Covid-19 : vous allez bientôt pouvoir vous faire dépister via votre smartphone !

Il est prouvé que des évènements ou des périodes traumatisantes peuvent entrainer du stress et de l’anxiété. Et cela a beaucoup été le cas depuis le début de la pandémie mondiale. La peur du virus lui-même, la peur de la crise économique induite et la peur de l’isolement liée aux mesures de distanciation sociale sont les principaux éléments qui viennent perturber notre quotidien et notre moral.

La consommation de vin a augmenté

« Cette angoisse ‘économique’ aura particulièrement impacté la fréquence de consommation d’alcool. Différents facteurs de précarité, comme la solitude, le chômage et les bas revenus, ont pu en outre amplifier la tendance. C’est la catégorie des 30 à 50 ans qui a le plus augmenté sa fréquence de consommation d’alcool. Une tendance encore plus prononcée dans les ménages sans enfants. » , détaille dans un article Jean-Marie Cardebat, professeur d’économie à l’Université de Bordeaux.

Et pour lutter contre ces effets indésirables de la Covid-19, la consommation d’alcool, et notamment de vin, a beaucoup augmenté en Europe. Une étude réalisée par l’Association européenne des économistes du vin (EuAWE) et la Chaire Vins et Spiritueux de l’INSEEC U, montre que 44 % des interrogés ont déclaré boire plus fréquemment du vin pendant le confinement.

>>> A lire aussi: Covid-19 : ce groupe sanguin est-il vraiment plus protégé que les autres contre le Coronavirus ?

Qu’en pense le gouvernement ?

Le gouvernement déciderait-il de ne pas reconfiner pour ces raisons ? Les membres de l’Élysée souhaiteraient-il réduire le niveau collectif d’anxiété et de stress ? Ainsi, cette décision serait donc centrée sur les aspects socio-économiques de cette crise.

Une situation qui semble plus inquiéter les Français que leur santé. En effet, l’économie française et européenne bat de l’aile. Beaucoup de commerces perdent de l’argent, certains ont du fermer définitivement, et d’autres ne peuvent toujours pas ré ouvrir. C’est notamment le cas des bars, des boîtes et des salles de spectacles.

>>> A lire aussi: Syndrome du «cœur brisé» : une conséquence inquiétante du covid-19

close

Inscrivez vous à la Newsletter TDN

Tous les jours le meilleur du web directement dans votre boite mail.
Garanti sans SPAM.