Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Argent

Coronavirus : vos comptes épargne sont-ils en danger ?

Publié par Jessy le 28 Avr 2020 à 9:02
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Pouvoir d’achat, impôts, chômage partiel… Les Français s’inquiètent de la crise économique importante de la France. Dans le passé, certains Etats ont ponctionné dans l’épargne des particuliers afin de diminuer les dettes. Une décision qui pourrait bien alimenter la colère des citoyens, bien que Bercy a assuré ne pas prévoir de ponctions fiscales. Mais les banques pourraient bien prendre cette décision.

Publicité

>> À lire aussi : Confinement : les images d’un bus bondé de la RATP suscitent l’indignation

La dette se creuse pour la France, pour un avenir incertain !

Alors que la crise économique de 2008 est encore dans tous les esprits, une nouvelle crise alimentera assurément la France après la crise sanitaire. Entre chômage partiel, fonds de solidarité, aides aux plus modestes et primes exceptionnelles, l’Etat tente de garder la tête hors de l’eau. Mais cette situation inquiète les Français, qui appréhendent une ponction sur leur épargne, afin de résorber la dette de la France, comme le rapporte BFMTV. Selon la Banque de France, la dette publique pourrait atteindre 115% du PIB d’ici la fin de l’année. Une dette qui pourrait atteindre près de 300 milliards d’euros, et « qu’il faudra rembourser » , comme l’a annoncé François Villeroy de Galhau, le gouverneur de la Banque de France.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER
Publicité

>> À lire aussi : Déconfinement : ce rendez-vous décisif entre Emmanuel Macron et Edouard Philippe

La ponction sur l’épargne, un scénario envisageable ?

Oui. Plusieurs Etats ont déjà eu recours, dans le passé, à la ponction sur l’épargne des particuliers, dans le but de résorber leur dette. Un scénario envisageable, mais que Bercy refuse. Cependant, les banques pourraient prendre cette décision, bien que cela soit risqué. En 2013, le FMI avait d’ailleurs proposé de ponctionner sur l’épargne des particuliers, mais les pays développés avaient refusé cette alternative, notamment pour l’impopularité de ce scénario auprès de la population.

Publicité

Cette ponction se verrait à travers des taxes et des prélèvements sur les dépôts des ménages, mais pourrait encourager la fuite des capitaux, comme l’annonce BFMTV. Pour se protéger, de nombreux Français videraient leurs comptes, ce qui aura pour conséquence directe la déstabilisation, et la chute progressive, du système bancaire.

>> À lire aussi : Confinement : des renardeaux ont pris leurs quartiers au cimetière du Père-Lachaise !

Source : BFMTV 

Publicité

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

Abonnez vous à la Newsletter TDN