Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Ehpad : Un cluster de 50 personnes sème la panique

Publié par Charlène Deveaux le 07 Jan 2022 à 20:00
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

C’est dans un Ehpad de Strasbourg que l’on comptabilise 50 personnes positives au Covid : 27 résidents et 23 professionnels. Le cluster avait commencé le 27 décembre dernier.

>>> À lire aussi : Covid-19 : Les masques FFP2 bientôt obligatoires pour tous ? Votre porte-monnaie pourrait prendre un sacré coup

Les vidéos du jour à ne pas manquer

Cluster dans un Ehpad de Strasbourg

C’est l’Ehpad Abrapa de Koenigshoffen, situé à Strasbourg  (Bas-Rhin) qui est victime de ce cluster, depuis le 27 décembre 2021. Au total, une cinquantaine de personnes testées positives au Covid-19, dont parmi elles 27 résidents et 23 professionnels. Pour l’instant, aucun cas grave n’a été signalé, mais des mesures strictes sont mises en place. La structure regroupe au total 102 personnes en son sein.

En effet, un protocole sévère a été installé afin de limiter au mieux les risques d’autres contaminations, ou de cas plus graves. C’est pourquoi les résidents doivent désormais manger leurs repas dans leurs chambres. Ils ne peuvent également plus se joindre à des animations en commun avec les autres pensionnaires. Des activités pourtant essentielles au bien-être social et psychologique des personnes âgées.

mains vieux

Situation particulièrement dure pour les personnes âgées

Depuis l’arrivée du Covid-19 en mars 2020, les personnes âgées sont les plus concernées par le sentiment d’isolement et de solitude. Après presque deux ans de mesures restrictives, et des mois passés sans pouvoir voir leur famille, les dégâts de la pandémie ont été particulièrement rudes, et l’ont qualifie même cette situation de « mort sociale » .

Pour remédier à cette dépression, des alternatives ont été mises en place afin de maintenir un équilibre entre les résidents d’Ehpad et les familles. Par exemple avec la possibilité d’effectuer des appels visio à l’aide des ordinateurs et tablettes tactiles disponible sur place.

>>> À lire aussi : Elle dénonce sa cheffe d’avoir un faux pass sanitaire : elle est licenciée !

0