Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Vaccin Pfizer : la vie de cette femme a basculé après l’injection

Publié par Quentin VIALLE le 14 Mai 2021 à 13:04
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

L’étudiante italienne avait reçu il y a quelques jours quatre doses du vaccin de Pfizer-BioNTech contre le Covid-19. Depuis, cette jeune femme souffre d’une forte déshydratation. Elle envisage des poursuites judiciaires. Les détails dans la suite de cet article !

Covid-19 : l’Italienne ayant reçu quatre doses de vaccin connaît une déshydratation sévère

Il y a quelques jours, cette jeune femme d’origine italienne recevait par erreur l’équivalent de quatre doses de vaccin anti-covid, et non pas six comme annoncé lors du premier rapport. Depuis, son état de santé est attentivement observé par Fabrizio Pregliasco, directeur de l’Institut de Recherche et de Soins de Milan. Ce dernier a d’ailleurs affirmé que des incidents similaires avaient été observés dans une maison allemande, « sans conséquence pour les huit personnes concernées« .

Toutefois, la mère de la jeune femme de 23 ans a affirmé qu’elle souffrait de déshydratation sévère. « Même si elle boit quatre litres d’eau par jour, elle reste déshydratée« , affirme-t-elle. Si Virginia n’a pas porté plainte, SudOuest annonce qu’elle n’exclut pas cette possibilité si son état de santé ne s’améliore pas. Par ailleurs, plusieurs spécialistes italiens envisagent pour la jeune femme la possibilité de la vacciner à nouveau. En effet, le surdosage pourrait avoir annulé le bénéfice de l’injection…

l'Italienne ayant reçu quatre doses de vaccin Covid-19 souffre de déshydratation sévère

>>> A lire aussi : Covid-19 : Le vaccin Pfizer est-il efficace contre les variants inquiétants ?

Huit employés d’une maison de retraite ont également reçu trop de doses

Huit personnes employées dans une maison de retraite allemande se sont également vues administrer par erreur cinq doses de vaccin contre le Covid-19. Elles ont immédiatement été informées de l’erreur. Selon les dernières informations, la moitié d’entre elles ont connu de légers symptômes grippaux. Avant le lancement de la campagne, le laboratoire BioNTech avait assuré que des doses plus importantes que la normale avaient été injectées lors des phases d’essai, sans effet secondaire grave. Affaire à suivre.

>>> A lire aussi : Doctolib vous permet maintenant de vous faire vacciner en moins de 24h !

Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail