Publicité
Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

AstraZeneca : L’Agence du médicament confirme ce que nous redoutions tous

Publié par Elisa le 27 Mar 2021 à 20:22

L’Agence du médicament a confirmé ce 26 mars que le vaccin AstraZeneca comportait un risque rare de thrombose atypique.

vaccination

>>> A lire aussi: Covid-19 : Pfizer débute les essais cliniques du vaccin sur les enfants de moins de 11 ans

Après de nombreuses rumeurs sur le vaccin AstraZeneca et ses risques, l’Agence du médicament (ANSM) a confirmé ce vendredi 26 mars l’existence d’un risque « rare » de thrombose atypique. « Neuf cas de thromboses des grosses veines, atypiques par leur localisation (cérébrale en majorité, mais également digestive), pouvant être associés à une thrombopénie – diminution du nombre de plaquettes dans le sang, NDLR – ou à des troubles de coagulation ont été déclarés » , a indiqué l’ANSM dans son dernier point de situation sur la surveillance des vaccins contre le Covid-19.

Déjà deux morts

Mais malgré ce risque, l’agence affirme que la balance bénéfice/risque restait « favorable ». Mais parmi les personnes ayant reçu une dose du vaccin, deux décès ont été comptés, entre le 12 et le 18 mars. Les neufs cas connus sont apparus « dans un délai médian de 8,5 jours après la vaccination chez des personnes sans antécédents particuliers identifiés à ce jour », ajoute l’agence, en précisant que sept patients avaient moins de 55 ans, et deux, plus de 55 ans.

« Le caractère très atypique de ces thromboses, leurs tableaux cliniques proches et le délai de survenue homogène conduisent le comité de suivi à confirmer la survenue, très rare, de ce risque thrombotique chez les personnes vaccinées par le vaccin AstraZeneca » , poursuit l’Agence du médicament. Mais la Haute autorité de santé avait donc recommandé de réserver ce vaccin uniquement pour les personnes âgées de 55 ans et plus. En effet, jusqu’alors les cas de thrombose veineuse cérébrale avaient uniquement été observés chez des moins de 55 ans.

>>> A lire aussi: Jean Castex en danger ? Une grosse bourde a été commise lors de son vaccin

Pas d’augmentation du risque de caillots sanguins

Le vaccin AstraZeneca avait été retiré temporairement du marché dans certains pays le 15 mars dernier, suite à l’apparition de caillots sanguins, parfois mortels chez certains patients. Mais l’Agence européenne des médicaments affirme qu’un « lien possible avec deux formes très rares de caillots sanguins (coagulation intravasculaire disséminée (CIVD) et thromboses des sinus veineux cérébraux) associés à un déficit en plaquettes sanguines ne (pouvait) pas être exclu à ce stade ».

>>> A lire aussi: Covid-19 : Ces nouveaux professionnels de santé surprenants qui seront bientôt autorisés à vous vacciner !