Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Emmanuel Macron prend une décision radicale contre les étrangers !

Publié par Justine le 10 Juin 2021 à 10:18
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Mercredi 9 juin, Emmanuel Macron a demandé des mesures « opérationnelles très rapidement » envers l’expulsion des étrangers en situation irrégulière. Le Président réclame une meilleure efficacité afin d’améliorer le plan sécuritaire de la France.

Emmanuel Macron serre la vis concernant les étrangers en situation irrégulière

@emmanuelmacron / Instagram

Les vidéos du jour à ne pas manquer

>>> À lire aussi : Emmanuel Macron au bout du rouleau ? Cette confidence qui inquiète les Français

Emmanuel Macron serre la vis

Suite à une réunion interministérielle qui rassemblait Emmanuel Macron, Jean Castex, Gérald Darmanin, Jean-Yves Le Drian et une représentante du ministre de la Justice, il ressort que la sécurité du pays va être renforcée. En effet, le Président souhaite intensifier les expulsions des étrangers en situation irrégulière.

Cela fait suite à une constatation : « Les demandes d’asile sont de plus en plus détournées : les étrangers demandent systématiquement l’asile en sachant que l’examen de leur dossier dure plusieurs mois et qu’ils sont pris en charge de manière très avantageuse », indique un conseiller.

Il ajoute : « le taux d’acceptabilité de l’immigration dans notre pays est de plus en plus bas ». Sur 120 000 demandeurs d’asile chaque année, seuls 20 000 obtiennent le statut de réfugié. Alors que 20 000 repartent, les 80 000 restants restent illégalement sur le territoire.

>>> À lire aussi : Terrorisme : Gérald Darmanin fait expulser 231 étrangers radicalisés

Ces personnes visées par cette décision

Par ailleurs, l’Elysée s’attend à un afflux d’arrivées suite à la pandémie de Coronavirus. Emmanuel Macron demande ainsi l’activation « de manière volontariste les dispositifs en vigueur », l’intensification des négociations avec les pays d’origine et des mesures « opérationnelles très rapidement ».

Au début de son quinquennat, le Chef de l’État désirait un taux d’exécution de 100 %, or la France n’est qu’à 13, 14 %. C’est pourquoi le gouvernement compte expulser en priorité les étrangers irréguliers, auteurs d’actes de terrorisme ou fichés pour radicalisation (actuellement 514 sur le territoire), mais également les personnes ayant commis des crimes et délits.

Il est précisé qu’ « Il s’agit essentiellement de personnes venant du Maghreb – Algérie, Maroc, Tunisie – mais aussi de Russie et d’Afrique ». Ils seront accompagnés à l’aéroport dès leur sortie de prison.

>>> À lire aussi : Expulsions des HLM : cette ville serre la vis !

Source : France Info
0