Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. People

« Montrer aux autres qu’on est capable de porter un SMIC à nos pieds » : Les propos du livre de Guillaume Meurice censurés

Publié par Alicia Trotin le 15 Sep 2022 à 6:05
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Le chroniqueur et humoriste Guillaume Meurice a eu la désagréable surprise de se faire suspendre son livre, Le Fin Mot de l’histoire de France en 200 expressions. Avant cette censure, il devait sortir le 29 septembre prochain, aux éditions Le Robert.

La suite après cette publicité
Guillaume Maurice face à la censure

Peut-on rire de tout ? C’est la question qu’on peut se poser aujourd’hui. Celui qui se plait à dénoncer les injustices de l’actualité avec ironie sur France Inter est victime, depuis hier, de ces mêmes irrégularités.

Vincent Bolloré au coeur de la censure

La suite après cette publicité

Officiellement, le directeur de la maison d’édition, Charles Bimbenet a expliqué, chamboulé, qu’il serait question de sept passages « susceptibles de donner lieux à des contentieux » . En effet, début août, deux extraits du livre avaient été soulignés comme étant risqué :

La suite après cette vidéo

 « Faire long feu : Expression remplacée aujourd’hui par : révéler sur Canal+ les malversations de Vincent Bolloré »

La suite après cette publicité

 « Être talon rouge : Aujourd’hui, les Louboutin jouent le même rôle : bien montrer aux autres qu’on est capable de porter un smic à chaque pied »

Attaquer Vincent Bolloré avec une maison d’édition qui appartient au groupe Vivendi ce n’était, visiblement, pas judicieux. Le pique lancé à la marque de chaussures aux semelles rouges pourrait être une des raisons de l’arrêt soudain de la publication. Étant un des partenaires phares de la maison d’édition, la coïncidence est un peu trop évidente pour certains. De nombreuses accusations sur Twitter visent à rappeler l’importance de la liberté d’expression et la gravité de la censure du directeur de Canal +.

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité

Une blague de Guillaume Meurice qui ne passe pas

L’ouvrage avait pour objectif de définir des expressions classiques de la langue française en les associant à l’actualité, le tout avec dérision. Par exemple, on peut retrouver une définition sur les livreurs Deliveroo, alors comparés à de « la chair à canon » .

C’est auprès du journal Le Monde que la direction des éditions Le Robert s’est justifiée en expliquant que certains passages pourraient être mal interprétés. Il a parlé de diffamation, d’injure, voire de calomnie.

La suite après cette publicité

«  Dans ce cas, presque tous les auteurs les changent. Mais nous n’avons pas de réponse de sa part. Nous assumons d’avoir suspendu la parution de l’ouvrage. »

La direction d’Éditis à l’AFP

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.