Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Emmanuel Macron : Cette décision radicale qu’il s’apprête à prendre

Publié par Felix Mouraille le 29 Sep 2022 à 10:39

Emmanuel Macron peut attendre l’hiver prochain pour mettre en place sa réforme des retraites. Mais il n’acceptera pas une motion de censure des oppositions sur ce sujet. Il serait, dans ce cas, prêt à prendre une décision radicale.

macron

A lire aussi : Macron : l’annonce inattendue pour les retraites qui redonne de l’espoir aux Français

Ce 28 septembre, le gouvernement s’est réuni pour huiler leur stratégie autour de la réforme des retraites. Plusieurs médias rapportent qu’elle pourrait être repoussée à janvier 2023 et Elisabeth Borne souhaite une « entrée en vigueur de la réforme à l’été 2023 » .

Le gouvernement veut toujours modifier l’âge de départ à la retraite

Même au sein du gouvernement, cette réforme des retraites divise. D’un côté, on a le patron du MoDem, François Bayrou, qui privilégie plus de réflexion et de l’autre on a Édouard Philippe qui veut « décider vite« . La majorité des Français sont réticents sur le sujet mais Emmanuel Macron est ouvert à la discussion sur certains points.

Le président de la République est d’accord pour débattre sur les questions de pénibilité ou des carrières longues. Mais BFMTV rapporte qu’il ne bougera pas d’un iota sur le nouvel âge de départ à la retraite. Emmanuel Macron souhaite que les Français soient à la retraite à partir de 64 ans d’ici 2027 puis à 65 ans en 2031.

A lire aussi : Emmanuel Macron coureur de jupon : Cette femme sublime qui a volé la vedette à Brigitte

Emmanuel Macron se montre menaçant envers l’opposition

La réticence des Français face à la réforme des retraites est portée par les groupes d’opposition. Les élus de la Nupes et du RN se disent même prêts à déposer une motion de censure si le gouvernement veut passer de force avec le 49.3. Pour cela, il faudrait que l’opposition (RN, NUPES, LR) fasse alliance pour obtenir la majorité absolue (289 suffrages).

Mais Emmanuel Macron ne se laissera pas faire et « s’il y a une motion de censure qui est votée, je dissous tout de suite » l’Assemblée nationale. Des propos confirmés par le ministre du Travail, Olivier Dussopt, sur LCI. « Si toutes les oppositions se coalisent pour adopter une motion de censure et faire tomber le gouvernement, Emmanuel Macron s’en remettrait aux Français et aux Françaises. Ils trancheraient et diraient quelle est la nouvelle majorité qu’ils veulent. {…} Nous serions en campagne pour que le président soit conforté » .

A lire aussi : « C’est inacceptable » : Emmanuel Macron prend en grippe le patron d’EDF (Vidéo)

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.