Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Newsletter

Elisabeth Borne : cette annonce qui ne va pas plaire aux Français

Publié par FJ le 27 Sep 2022 à 11:18
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Ce lundi 26 septembre 2022, Elisabeth Borne était invitée sur le plateau de BFM TV. La Première ministre est revenue sur la réforme des retraites qui fait tant parler et a fait un lapsus qui en dit long sur le 49-3.

Publicité
elisabeth borne lapsus retraite

© Capture d’écran France 2

Elisabeth Borne, une Première ministre controversée

Depuis plusieurs mois maintenant, Elisabeth Borne a pris la place de Première ministre. Après l’élection d’Emmanuel Macron pour un second mandat, il avait fait le choix d’écouter les Français et du coup, de faire un remaniement total de son gouvernement.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

Jean Castex avait donc posé sa démission et les Français attendaient avec impatience de savoir qui allait prendre sa place. Après plusieurs jours de suspens, Emmanuel Macron avait donc annoncé qu’Elisabeth Borne prenait la place de Première ministre. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cela n’a pas fait l’unanimité. En effet, certains Français ont dénoncé le fait qu’elle était assez froide et qu’elle n’aspirait pas une grande sympathie.

Publicité

Un lapsus étonnant

Et depuis la rentrée septembre 2022, elle est sur tous les fronts. Elisabeth Borne doit faire face à de nombreux dossiers des plus épineux. Et pour cause, la France doit faire face à une inflation sans précédent et certains Français pourront faire face à une pénurie de gaz.

Abonnez vous à la Newsletter TDN

Alors en attendant de savoir si les ménages vont pouvoir se chauffer, Elisabeth Borne se consacre à un autre sujet, celui de la retraite qui est désormais une « priorité«  du gouvernement. À cette occasion, elle était invitée sur le plateau de BFM TV ce lundi 26 septembre 2022 : « Nous voulons revaloriser les petites pensions et décaler progressivement l’âge effectif de départ, en tenant compte des carrières longues et de la pénibilité » a-t-elle expliqué, avant de faire savoir qu’elle pourrait utiliser le 49-3 « c’est un outil à la disposition du gouvernement en cas de blocage ». Mais la femme politique a ensuite commis un petit lapsus étonnant : « Le dialogue ne viendra pas de notre part, euh le blocage ne viendra pas de notre part. Je suis à la recherche du dialogue et du compromis ». 

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.