Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Emmanuel Macron fait une annonce choc !

Publié par Manon CAPELLE le 30 Mai 2021 à 15:43
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Emmanuel Macron a mis en garde le Mali après qu’un second coup d’Etat soit survenu dans le pays. De plus, le président a menacé de stopper Barkhane si le pays s’enfonce dans l’islamisme radical.

La suite après cette publicité
emmanuel macron menace mali islamisme

>>> À lire aussi : Emmanuel Macron : Cette phrase qui scandalise

Emmanuel Macron se montre ferme avec le Mali

La suite après cette vidéo

Emmanuel Macron a évoqué la situation au Mali auprès du JDD. Si le Mali continue « dans le sens » d’un islamisme radical, le président de la République a prévenu que la France retirerait ses troupes.

La suite après cette publicité

La France a envoyé près de 5 100 hommes au sein de Barkhane. L’Etat soutient le Mali qui fait face, depuis 2012, à une poussée jihadiste. Ainsi, le Mali a été plongé dans une crise sécuritaire.

Ce mardi 25 mai, la France, comme l’UE, a condamné ce « coup d’Etat inacceptable » après l’arrestation du président Bah N’Daw réalisée par le colonel Assimi Goïta.

>>> À lire aussi : Emmanuel Macron au bras d’une ancienne Miss France pendant un voyage

La suite après cette publicité

« Un chemin de sortie » est prévu

Emmanuel Macron a mis en garde le Mali : « Au président malien Bah N’Daw, qui était très rigoureux sur l’étanchéité entre le pouvoir et les jihadistes, j’avais dit : ‘L’islamisme radical au Mali avec nos soldats sur place ? Jamais de la vie.‘ Il y a aujourd’hui cette tentation au Mali. Mais si cela va dans ce sens, je me retirerai ».

Aussi, Emmanuel Macron explique avoir « passé le message » aux dirigeants des pays africains de l’ouest. De plus, le chef d’Etat a averti qu’il « ne resterait pas aux côtés d’un pays où il n’y a plus de légitimité démocratique ni de transition ».

La suite après cette publicité

Lors du G5 Sahel à Pau en janvier 2020, le président de la République indiquait : « J’ai préparé un chemin de sortie. Je suis resté à la demande des Etats, parce que je pensais que la sortie était un point de déstabilisation. Mais la question se pose, et nous n’avons pas vocation à rester éternellement là-bas ».

>>> À lire aussi : Emmanuel Macron fait une grande annonce pour les jeunes

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.