Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Emmanuel Macron, le président « le plus dépensier » : nouvelles révélations

Publié par Léa Lecuyer le 22 Mai 2023 à 11:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Ce jeudi 18 mai, dans les colonnes de l’hebdomadaire La Tribune, Gérard Larcher met en garde l’exécutif concernant la gestion de la dépense publique de la France. Craignant que le pays connaisse « une situation comme la Grèce », le président du Sénat charge Emmanuel Macron.

Publicité

À lire aussi : « ll a été agressé car c’est notre petit-neveu » : Emmanuel Macron réagit après l’agression d’un membre de la famille de Brigitte

Emmanuel Macron dans le viseur de Gérard Larcher

À l’occasion d’un entretien accordé à nos confrères de La Tribune, Gérard Larcher a demandé au gouvernement de « maîtriser la dépense publique ». Si la France a connu une politique budgétaire du « quoi qu’il en coûte » durant la période du Covid-19, Bruno Le Maire avait cependant fait la promesse d’y mettre un terme afin de la remplacer par une stratégie d’austérité.

Publicité

Pour autant, le président du Sénat ne semble pas convaincu. « Il ne se passe pas un jour ou presque sans que le président de la République n’annonce de nouvelles dépenses« , a-t-il constaté avant d’ajouter : « les économies sont malheureusement plus rares ».

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

En effet, Emmanuel Macron avait fait part de son souhait de baisser de 2 milliards d’euros les « impôts des ménages d’ici 2027 » lors de son interview auprès du 20h de TF1, ce 15 mai dernier. Une mesure qui a poussé Gérard Larcher à s’interroger sur son financement.

Qualifiant le chef de l’État de président « le plus dépensier de la Ve République », ce dernier alerte sur l’augmentation des dépenses publiques de 240 milliards hors Covid-19 durant le premier quinquennat.

Publicité

Un chiffre qui devrait d’ailleurs évoluer de « 220 milliards pour les cinq ans à venir ». Il estime que « la tendance est deux fois plus rapide sous François Hollande », l’amenant ainsi à demander à l’exécutif de « revenir à la raison ».

À lire aussi : Emmanuel Macron : ce tacle à TF1 en pleine interview

Emmanuel Macron "président le plus dépensier"
Twitter – @EmmanuelMacron
Publicité

« Nous risquons de connaître une situation comme la Grèce »

Alors qu’en septembre prochain, le projet de loi de programmation des finances publiques sera présenté, Gérard Larcher assure qu’il ne sera pas en mesure de voter en sa faveur, sans « une trajectoire à la fois claire, ambitieuse et crédible de baisse du déficit public ».

« La demande du Sénat est claire : il faut maîtriser la dépense publique, sans quoi nous risquons de connaître une situation comme la Grèce« , a-t-il déclaré. Selon lui, « la première réforme qu’Emmanuel Macron doit accomplir, c’est de changer sa façon de gouverner ».

Publicité

Dans un contexte empreint au conflit lié à la réforme des retraites, Gérard Larcher a également indiqué que « nous ne vivons pas une crise institutionnelle mais une crise politique ». Il a ainsi remis en cause le « mode de gouvernance du chef de l’État et à sa verticalité ».

À lire aussi : Emmanuel Macron : Cette remarque qui a rendu furieux Poutine

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

Abonnez vous à la Newsletter TDN