Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

« Elle n’avait que 12 ans ! » : une enfant meurt d’un cancer du sein… les médecins ont ignoré sa souffrance à cause de son jeune âge

Publié par Celine Spectra le 25 Mai 2022 à 7:26
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

La pauvre Shiloh est décédée seulement neuf mois après l’apparition des premiers symptômes d’un angiosarcome mammaire que les médecins ont eu des difficultés à diagnostiquer à cause de son jeune âge.

Après une longue errance médicale, une jeune fille décède "Elle n'avait que 12 ans !"

Pixabay

Tout a commencé par un petit bouton…

Les parents de Shiloh, décédée suite à un cancer du sein à seulement 12 ans, sont sous le choc et très en colère contre l’hôpital. En effet, ces derniers pointent une succession d’erreurs de diagnostic qui ont malheureusement mené à la mort de leur enfant. Diane, sa mère et Modibo, le père, comptent d’ailleurs bien porter plainte contre les établissements de santé qui ont examiné leur fille. 

En mars 2021, la jeune fille remarque de petits boutons et indique à sa mère des douleurs récurrentes au niveau du sein gauche. Diane demande donc une mammographie pour sa fille au centre d’imagerie de la femme de Franconville, dans le Val-d’Oise. C’est alors qu’on l’informe qu’un cancer du sein à un si jeune âge n’existe pas et une échographie est réalisée. Celle-ci ne détecte rien.

Shiloh décède après des mois de souffrances !

Malgré ces diagnostics rassurants, il s’avère que l’état de la petite Shiloh s’aggrave au point qu’elle ne peut plus se tenir debout. Ses parents l’amènent donc aux urgences et comble de l’horreur, Diane et Modibo sont soupçonnés de maltraitance ! En août, Shiloh et sa mère se dirigent au centre international de dermatologie de Levallois-Perret. Un praticien, alarmé par l’état de la jeune fille, l’oriente directement vers les urgences gynécologiques de l’Hôpital franco-britannique. Et là, le verdict tombe enfin, malheureusement beaucoup trop tard ! Il s’agit d’une tumeur maligne nommée « angiosarcome mammaire de grade II ».

Une chimiothérapie est immédiatement mise en place, mais la pauvre Shiloh décède le 8 décembre, à seulement 12 ans. Comme l’estime Diane, pris à temps, il y avait la possibilité qu’elle s’en sorte… Elle espère donc que la justice pourra mettre au jour les responsabilités des établissements de santé.

Source : Le Parisien
0