Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Une femme transgenre condamnée pour « tentative d’homosexualité »

Publié par Alicia Trotin le 26 Jan 2023 à 20:28
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Shakiro est très populaire au Cameroun, notamment pour son histoire peu banale. Très populaire sur les réseaux sociaux, elle est une femme transgenre. Arrêtée en février 2021, elle est condamnée quelques mois plus tard à 5 ans de prison pour tentative d’homosexualité. Retour sur le parcours étonnant de cette jeune femme qui a dû fuir son pays.

À lire aussi : Un enseignant transgenre avec une poitrine proéminente crée la polémique

La suite après cette publicité

Une lourde peine

Shakiro a donc été jugée coupable de tentative d’homosexualité, et a écopé de la peine la plus longue prévue par la loi contre les pratiques homosexuelles. Cinq ans de prison, qu’elle ne fera finalement pas puisqu’elle est remise en liberté conditionnelle en juillet 2021. Ce même été, elle est agressée par un groupe reconnu comme étant « violent« . L’ONG Human Rights Watch avait immédiatement alerté sur ce terrible évènement.

La suite après cette publicité

« Les agresseurs les ont tirées de force d’un taxi, insultées et menacées de m*rt, et les ont passées à tabac pendant environ 30 minutes avant de s’enfuir à l’arrivée des gendarmes. »

Leur objectif était d’obliger les autorités locales à appliquer la loi anti-homosexualité du Cameroun. Shakiro a elle-même reconnu cet évènement traumatisant.

La suite après cette publicité

”une agression d’une grande brutalité” 

À lire aussi : « Hoshiotte » , « Sale LGBT » , « Ta mère je la vi*le » : Hoshi victime de cyberharcèlement : elle appelle à l’aide !

La suite après cette publicité

Contrainte à l’exil

Peu de temps après cette terrible agression, elle décide de partir. Tout d’abord vers le Nigéria et finalement vers la Belgique. En effet, sa première étape a été d’obtenir un « visa humanitaire » du Nigéria. En France, Alexandre Marcel, président du comité Idaho France, a surveillé son exil. Cette association d’aide aux personnes LGBT a ainsi salué ce “parcours de combattante”.

Maitre Alice Nkom, avocate de Shakiro a donné de ses nouvelles une fois le transfert vers l’Europe terminé.

La suite après cette publicité

“Elle a obtenu l’asile en Belgique et a quitté Lagos pour Bruxelles dans la plus grande discrétion.”

À l’issue du procès à Douala, la capitale du Cameroun, Shakiro avait fait appel. Elle attend encore le verdict final puisque les autorités n’ont pas encore donné de suite à son affaire. Comme dans beaucoup d’autres pays du monde, l’homosexualité n’est pas admise au Cameroun. La loi prévoit entre 6 mois et 5 ans d’emprisonnement avec une amende équivalent à plus de 300 euros pour des rapports sexuels entre personnes du même sexe.

La suite après cette publicité

À lire aussi : Qui est Inès Rau, mannequin transgenre et présumée petite amie de Kylian Mbappé ?

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

La suite après cette vidéo