Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Cauchemar en cuisine : Le camembert pourrait disparaître ?

Publié par Mel Dib le 20 Fév 2024 à 15:34
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Si la gastronomie Française a hérité d’une 8ᵉ position au classement des meilleures cuisines au monde, une nouvelle inquiétante vient ébranler nos papilles : le camembert de Normandie, le brie, et d’autres fromages emblématiques pourraient bientôt être en voie d’extinction.

Publicité

Oui, vous avez bien lu. Imaginez un plateau de fromages sans ces stars incontestées. Impensable, n’est-ce pas ? Mais avant de verser une larme sur votre morceau de baguette, découvrez les raisons de cette triste nouvelle.

À lire aussi : Raclette : vous devriez éviter à tout prix ce fromage

Un patrimoine culinaire en danger

Publicité

En novembre dernier, nous vous parlions du fait que la boite en bois du camembert allait disparaitre, mais désormais, c’est pire. En janvier 2024, le journal du CNRS avait lancé l’alerte, soulignant une possible extinction du camembert dans les années à venir si les modes de production ne changent pas.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

La cause ? Des pratiques agricoles intensives et un manque de diversité génétique chez les vaches laitières, mettant en péril la qualité et la survie de ces fromages tant aimés.

Pour faire plus simple, pour produit le camembert, il faut utiliser la souche P.Camemberti Albinos, cependant il est « très compliqué pour tous les industriels du secteur d’obtenir des spores de P. camemberti en quantité suffisante pour inoculer leur production de fromage normand » explique le CNRS. C’est un véritable coup dur pour les amateurs de fromages.

Publicité
Dans quelques années, il est possible que le camembert disparaisse

À lire aussi : Les camemberts avec la mention « fabriqué en Normandie » ne peuvent plus être mis en rayons

Mission : Sauver le camembert

Publicité

Heureusement, on vous rassure, tout n’est pas perdu. Des initiatives pour sauver ce fromage sont déjà en cours. En soutenant les petits producteurs, en choisissant des fromages au lait cru et en se renseignant sur les pratiques agricoles, nous pouvons tous être acteurs de cette renaissance fromagère. Le CNRS explique qu’il va falloir que les consommateurs acceptent et s’habituent à d’autres gouts et d’autres visuels.

Face à cette menace, il devient crucial de repenser notre manière de produire, mais surtout de consommer. Adopter des méthodes de production plus durables et encourager la diversité génétique chez les bovins sont des étapes essentielles pour préserver nos apéros entre amis autour d’un plateau de fromage. C’est un défi pour les producteurs, mais aussi une responsabilité pour les consommateurs, qui peuvent agir en privilégiant les produits issus de l’agriculture responsable.

À lire aussi : Un fast-food invente un burger dont le pain est remplacé par … deux camemberts !

Publicité

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

Abonnez vous à la Newsletter TDN