Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Guerre en Ukraine : Macron tape du poing sur la table face à Poutine

Publié par Céline le 13 Mar 2022 à 13:55
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Presque autant destructeur que les combats sur le terrain, la guerre de l’information continue de faire rage sur l’Ukraine.

Ce samedi 12 mars, le gouvernement français a souhaité dénoncer ce qui semblerait être les « mensonges » de Vladimir Poutine. En effet, ce dernier aurait accusé l’Ukraine de “violations flagrantes” du droit humanitaire.

Les vidéos du jour à ne pas manquer
Le gouvernement français dénonce des accusations mensongères de la part de la Russie

Image Youtube

>> A lire aussi : Le président Volodymyr Zelensky prêt à céder devant la Russie ? 

Le gouvernement français dénonce des accusations mensongères de la part de la Russie

Vladimir Poutine informait, lors d’un appel téléphonique, Olaf Scholz et Emmanuel Macron, que des “assassinats extrajudiciaires d’opposants” avaient lieux. Mais aussi des “prise d’otages de civils” comme boucliers humains. Il annonçait, par ailleurs, le “déploiement d’armes lourdes dans des zones résidentielles. »

Enfin, Vladimir Poutine accusait les “bataillons nationalistes” d’Ukraine de “perturber systématiquement les opérations de sauvetage. » En effet, et selon lui, le Pays intimiderait les civils qui essaieraient d’évacuer les zones des combats. Le Président Russe a donc demandé à Emmanuel Macron et Olaf Scholz d’influencer sur les autorités ukrainiennes afin qu’elles mettent fin à ces actions criminelles.

>> A lire aussi : Guerre en Ukraine : Anonymous a commencé la « cyberguerre » contre la Russie 

Vers la découverte de crimes de guerre ?

En réponse, le Président Français a affirmé de son côté que “les exactions de l’armée russe devaient immédiatement cesser”. Il faut savoir que depuis le début de l’invasion de l’Ukraine, la désinformation est omniprésente.

Parmi les derniers exemples, la Russie avait récemment accusé une femme d’avoir mis en scène son évacuation de l’hôpital de Marioupol bombardé, en prétextant être enceinte. Cette fausse information a été diffusée sur Twitter par le compte de l’ambassade russe à Londres. Mais il s’avère que le tweet a depuis été supprimé par le réseau social lui-même.

Car il s’avère que si Mariana Vishegirskaya est bel et bien une influenceuse beauté ukrainienne, elle partageait dès janvier des photos d’elle enceinte avec ses abonnés sur son compte Instagram. Son bébé a d’ailleurs vu le jour depuis l’attaque et des photos ont circulé dès le vendredi 11 mars.

>> A lire aussi : Guerre en Ukraine : Un jeune gymnaste russe fait scandale en affichant son soutien à la Russie pleine compétition

0