Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Guerre en Ukraine : Poutine a-t-il enfin commis une erreur fatale ?

Publié par Camille Lepeintre le 25 Mar 2022 à 19:08
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Les politiciens sont nombreux à s’exprimer depuis l’invasion des Russes en Ukraine. Jeudi, lors d’un sommet qui rassemblait les 30 chefs d’État et de gouvernement à Bruxelles, le secrétaire général de l’Otan, Jens Stoltenberg a dénoncé les crimes en Ukraine.

>>> À lire aussi : La France vient de tester un nouveau missile nucléaire…

Le secrétaire général de l’Otan condamne les actes de Poutine

Le secrétaire général de l’Otan (Organisation du traité de l’Atlantique nord), Jens Stoltenberg, a répondu à des journalistes à son arrivée au siège de l’Alliance à Bruxelles jeudi matin, avant une grosse réunion diplomatique. Il a notamment condamné les crimes du Président Russe à l’encontre de l’Ukraine : « Le président russe Vladimir Poutine a commis la grosse erreur d’avoir lancé une guerre contre un pays souverain » . Pour le chef de l’Otan : « Il s’agit clairement d’une violation du droit international et la Russie sera jugée pour cela » .

Présent à Bruxelles pour un sommet réunissant les 30 chefs d’État et de gouvernement, il a fait part de leur mobilisation pour venir en aide à l’Ukraine : « Nous devons nous tenir prêts à envisager tous les scénarios possibles et à y réagir rapidement » , a expliqué le chef de l’Otan. « L’Alliance a déjà renforcé sa présence sur le flanc et devrait encore le faire » , a-t-il rajouté, en faisant notamment référence à quatre nouveaux groupements tactiques à déployer en Roumanie, en Bulgarie, en Slovaquie et en Hongrie.

Jens Stoltenberg

L’Otan craint une attaque chimique

S’il a également appelé la Chine à soutenir les Ukrainiens dans cette guerre, en faisant le choix de ne pas fournir de matériel à la Russie, Jens Stoltenberg a mentionné la menace chimique auprès des chefs d’État et de gouvernement. La Russie envisagerait d’utiliser des armes chimiques en Ukraine : « Si c’est le cas, cela pourrait avoir des conséquences extrêmement graves. Celles-ci pourraient s’étendre à des pays alliés. Toute utilisation d’armes chimiques changerait fondamentalement la nature du conflit – ce serait une violation flagrante du droit international » , a-t-il déclaré.

>>> À lire aussi : Pénuries dans les supermarchés : ces produits qui pourraient être rationnés à cause de la guerre en Ukraine

0